Encore plus de noms pour l’Amsterdam Dance Event !

Titanesque. Comme tou­jours, la pro­gram­ma­tion de l’Ams­ter­dam Dance Event ou ADE, référence en matière de fes­ti­val en clubs, est une vraie claque. Sur cinq jours, du 19 au 23 octo­bre, il réu­nit une bonne par­tie des artistes à voir, à revoir ou à décou­vrir. Cette année, le fes­ti­val garde cette ori­en­ta­tion en présen­tant autant le japon­ais DJ Nobu que le chilien Ricar­do Vil­lalo­bos, bien plus habitué à squat­ter les platines des clubs européens. A côté, quelques noms comme Ben Klock, Der­rick May, Jeff Mills, KiNK, Lau­rent Gar­nier ou encore Robert Hood. La crème de la musique, on vous dis­ait. Et par­mi ces noms con­nus, une belle affiche fémi­nine com­prenant Cassy, Ellen Allien, Jen­nifer Car­di­ni, Louisah­hh, Mag­da, Moni­ka Kruse ou encore Paula Tem­ple. Certes, on est encore loin de la par­ité mais comme la pro­gram­ma­tion n’est qu’à ses 37%, on peut espér­er que les organ­isa­teurs ten­dent vers cet objectif !

L’autre point fort de ce très riche plateau, c’est la diver­sité des styles. Le fes­ti­val n’hésite pas à inviter Skep­ta, grand prêtre du grime, ou le trio Nois­ia, fer­vent défenseur de la drum’n’bass et du dub­step. Autres noms, un peu sur­prenant, le groupe cana­di­en Crys­tal Cas­tles, qui vien­dra présen­ter son prochain album avec sa nou­velle chanteuse Edith Frances, mais égale­ment le groupe aus­tralien Rüfüs, ori­en­té soul et le groupe de rock cana­di­en SUUNS. Tous ces noms prou­vent qu’en matière de musique dansante, tous les goûts sont dans la nature !

Une richesse que l’on retrou­vera aus­si lors de con­férences qui entourent le fes­ti­val. Car il n’est pas unique­ment ques­tion de faire la fête à Ams­ter­dam, le fes­ti­val invite égale­ment à penser la musique. Une con­férence sera ain­si réservée à la musique hip-hop, menée par Hud­son Mohawke, le label Soulec­tion et les emcees néer­landais Sevn Alias et Hef. D’autres con­férences s’intéresseront à con­necter les mar­ques à la scène élec­tron­ique. Et la liste de ces con­férences est loin d’être défini­tive. Un pro­gramme éton­nant : le plus dur sera cer­taine­ment de devoir faire des choix, for­cé­ment cornéliens.

(Vis­ité 87 fois)