Epi‐Log” : le nouvel EP de Brainwaltzera, possible alias d’Aphex Twin

Les rumeurs vont vite sur Inter­net. Il suff­i­sait de quelques pro­jets IDM d’un artiste non‐identifié pour que les forums s’affolent. Qui pour­rait donc se trou­ver der­rière le pseu­do­nyme Brain­waltzera ? Aphex Twin ? μ‐Ziq ? Luke Vib­ert ? Evidem­ment aucune de ces sug­ges­tions offertes par des util­isa­teurs de Red­dit ne peu­vent être véri­fiées. Mais il est pos­si­ble de les com­pren­dre, vu la qual­ité des morceaux et les ressem­blances. En atten­dant de con­naître la véri­ta­ble iden­tité de Brain­waltzera, on vous con­seille mal­gré tout l’écoute de Epi‐Log, son dernier EP sor­ti aujourd’hui sur le label FILM. Il est le troisième et dernier disque de la série Poly‐Ana, entamée par le ou la producteur/productrice en 2017.

Avec des titres comme “Laif Of Smith” et “Dropp On Gmi­nor”, l’artiste laisse place à une IDM mod­ernisée et déten­due. Une pro­duc­tion tra­vail­lée au peigne fin offrant à des morceaux expéri­men­taux une ambiance décon­trac­tée qui ne va pas sans rap­pel­er les travaux de Lapalux. EP éclec­tique, Epi‐Log offre par ailleurs de la tech­no som­bre avec “Tri­an­gu­late Dither”, ain­si que plusieurs titres d’ambient. Ultra‐minimaliste, “Count­Dem­pops” s’appuie presque exclu­sive­ment sur ses per­cus­sions pour créer une atmo­sphère chaleureuse. Le morceau “Bad Endgar” est cer­taine­ment celui qui nour­ri­ra le plus les bruits au sujet de la per­son­ne qui pour­rait se cacher der­rière le pseu­do­nyme. Alliant mélodies joyeuses et rythmes glitch, on pour­rait croire à un titre ajouté à une ver­sion rééditée du Richard D. James Album (ce qu’Aphex Twin serait tout à fait capa­ble de faire). Et comme si il en fal­lait plus pour éveiller les soupçons, le pre­mier a avoir fait la pro­mo­tion de Brain­waltzera n’est nul autre qu’un compte Sound­cloud caché de Richard James, comme on l’expli­quait dès 2017. Même le choix des titres rap­pelle quelque peu ceux de l’artiste bri­tan­nique. Alors, imi­ta­tion ou énième alias ? Il est pour l’instant impos­si­ble de savoir, mais une chose est sûre : ça vaut le détour.

(Vis­ité 453 fois)