© Marie De Crécy

Etienne de Crécy embarque pour une tournée française en 100 % vinyles

Le DJ et pro­duc­teur français Eti­enne de Cré­cy sera en tournée à par­tir du 17 févri­er 2023. Un voy­age qui l’amènera sur les routes français­es et belges, mais aus­si dans le passé avec son ‘Flash­back Vinyl Only Dj Tour’. 

Je ne suis pas col­lec­tion­neur, je suis DJ”. C’est sur ces mots que le pro­duc­teur d’électro a annon­cé sa prochaine tournée 100 % vinyles. Une redé­cou­verte de ses vieux dis­ques et le voilà lancé pour dix dates annon­cées ‑pour le moment- à tra­vers tout l’Hexagone, avec en plus un saut en Bel­gique. Un périple dans le temps pour l’un des représen­tants de la French Touch. 

De 1996 à 2006, j’ai acheté des vinyles de house music car c’était mon out­il de tra­vail. La rareté ou l’originalité de l’édition ne m’intéressaient pas. J’ai acheté ces dis­ques pour la musique qui était gravée dessus. C’était le seul moyen tech­nique d’enchaîner des morceaux en ajus­tant leurs tem­pos”, raconte-t-il. 

Et puis, le temps est passé… et avec lui les vinyles et les CDR, pour laiss­er la place à l’ère des clefs USB. Mais la col­lec­tion du pro­duc­teur n’avait pas bougé de son stu­dio et par curiosité, Eti­enne de Cré­cy s’est rep­longé dans les tubes de l’époque et ses sou­venirs de club. 

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par eti­enne de Cre­cy (@etiennedecrecy)

Pour lui, “le rythme qu’impose le mix sur pla­tine vinyle est très dif­férent de ce que per­met la tech­nolo­gie actuelle. Le temps n’a pas la même durée en vinyle. Le plaisir qu’ [il a] éprou­vé en enchaî­nant ces morceaux sur [ses] Tech­nics SL1200, [il a] envie de le partager dans un club avec du public”. 

Oscil­lant entre elec­tro et trip-hop, Eti­enne de Cré­cy tra­versera le temps pour ce trip musi­cal. Un lieu secret pour sa date lil­loise, un pas­sage au Biki­ni de Toulouse et un saut au Rex Club parisien le 1er mars 2023, le DJ jouera aus­si à Bor­deaux, Metz ou encore Liège pour cette tournée intem­porelle. Toutes les infor­ma­tions sur sa page Face­book.

(Vis­ité 746 fois)