Exclu : “Daughter Of Babylone” de Pale Blue, le pont d’or entre techno et shoegaze

Com­ment con­cili­er musique planante et musique de club ? Com­ment faire cohab­iter dans un même morceau l’en­vie de danser et celle, plus portée sur le psy­chédélisme et la transe, de hocher lente­ment la tête en regar­dant fix­e­ment ses pieds (d’où le terme “shoegaze”, le genre musi­cal que l’on tente mal­adroite­ment de décrire ici) ? La réponse à cette vieille équa­tion se trou­ve peut-être du côté de Crosstown Rebels en ce mois de févri­er, label pour­tant plutôt porté sur les tubes dance­floors. Mais, une fois n’est pas cou­tume, la mai­son anglaise ajoutera ce week-end un nou­v­el EP à son cat­a­logue, faisant donc le pont entre deep tech­no et elec­tron­i­ca classe : You Stopped Dying par Pale Blue. Der­rière le nom bleu layette se cache un duo, com­posé d’Eliz­a­beth Wight et Mike Simon­et­ti — ce dernier étant l’un des cofon­da­teurs du chou­ette label Ital­ians Do It Bet­ter. A la clé, un pre­mier album en 2015 et ce nou­v­el EP donc, qui selon les dires du groupe tente d’embarquer leurs influ­ences Slow­dive ou My Bloody Valen­tine jusqu’au dance­floor. “Le résul­tat est un hybride étrange que cer­tains ont appelé ‘technogaze’ ”, racon­te Mike Simon­et­ti. “Daugh­ter Of Baby­lon”, le titre que Pale Blue offre aujour­d’hui à Tsu­gi en exclu­siv­ité, résume plutôt bien ce mélange des gen­res, mêlant 303 en folie avec chants éthérés, pour ce qui est la piste la plus ori­en­tée tech­no de cet EP trois-titres.

You Stopped Dying de Pale Blue sor­ti­ra ce same­di 17 févri­er sur le label Crosstown Rebels — mais vous pou­vez d’ors et déjà le pré-commander en suiv­ant ce lien

(Vis­ité 743 fois)