Skip to main content
11 septembre 2017

Exclu : envolées acides sur « Move Out The Way » de Rahaan

par Antoine Tombini

Dire que Rahaan a du métier serait un euphémisme. Celui qui a fait ses armes aux côtés de Jamie 3:26 et Ge-Ology à Chicago et côtoyé les grands Frankie Knuckles et Ron Hardy continue de partager une house aussi bien inspirée des pères fondateurs que d’une nouvelle génération qui ne cesse d’innover. Dès son plus jeune âge, il commence à mixer à l’aide d’une radio-cassette double entrée avec son crew de danseurs les Chuck Brothers. Dans les années 90, il est rapidement considéré comme un « crate-digger » hors pair – littéralement, fouineur de bacs de disques – et il est invité à jouer dans les plus célèbres clubs du berceau de la house, à Chicago, comme The Spot ou encore le Budda Lounge. Ce n’est qu’au début des années 2000 qu’il commence à produire, et attire directement l’attention du label Four Play Music qui le signe pour son premier EP, R Music. Mais c’est surtout pour son talent de ré-edits qu’il se fait remarquer. Il signe par la suite plusieurs sorties sur les labels KAT Records, Stilove4music, Jiscomusic et récemment sur Dessert Island Discs, le label de Derrick Carter.

On se rappelle de sa collaboration à l’EP Chicago Service – sa bombe house « Make Me Hot » – sorti en 2013, un an après sa première sortie sur le même label, Lumberjacks In Hell. Pour sa deuxième sortie sur le label de Marcel Vogel,  Rahaan revient dans un autre style que celui qu’on lui connaît. En exclusivité pour Tsugi, « Move Out The Way », issu de son EP Grapes dont la sortie est prévue le 25 septembre, nous entraîne sur des sentiers acides à l’allure presque techno. La ligne de basse, brute et rugueuse, appuyée par des envolées analogiques gorgées de mélodies acides si propre à la TB-303 font de ce titre une arme redoutable pour les dancefloors.

Visited 9 times, 1 visit(s) today