Exclu : “Free Fall Galaxy”, le nouvel album de Jeff Mills

Celui qu’on surnomme The Wiz­ard est de retour avec un nou­v­el album. Entre Jeff Mills et la science-fiction, c’est l’amour fou et le pro­duc­teur a fait de cette pas­sion un pro­jet des plus con­séquents. Free Fall Galaxy est le neu­vième épisode d’une série de longs for­mats mélangeant tech­no et intrigues SF, une idée lumineuse, musi­cale et très riche.

The Occur­rence sor­ti en 2010 racon­tait l’his­toire d’un astro­naute ren­trant sur Terre après un  voy­age spa­tial, durant lequel il est pris au piège d’un orage de radi­a­tions. The Mes­sen­ger (2012) est axé sur les détails de son retour sur notre planète. Deux après Emerg­ing Crys­tal Uni­verse, Jeff Mills dévoile Free Fall Galaxy, neu­vième volet du pro­jet inti­t­ulé Sleep­er Wakes. On y retrou­ve les expéri­men­ta­tions sonores de Mills, comme un besoin de ne rien faire comme tout le monde et on en prof­ite pour admir­er un visuel de grande qual­ité réal­isé par l’artiste Greg 13*. Le pro­duc­teur est aujour­d’hui mon­di­ale­ment con­nu pour cette car­ac­téris­tique qui fait de lui un artiste accom­pli, créatif et par­fois effrayant. 

The Hunter” est un morceau que l’on pour­rait qual­i­fi­er de typ­ique chez Jeff Mills. Ce dernier n’a pas hésité à utilis­er ses machines pour nous plonger dans une ambiance froide, répéti­tive et angois­sante. Des sons aigus ponctuent une ryth­mique plutôt rapi­de aux sonorités trib­ales.

A l’in­verse, son antonyme “The Hunt­ed” mon­tre une capac­ité musi­cale et har­monique de qual­ité, une envolée instru­men­tale où les cordes et les dis­tor­sions s’assem­blent. Plutôt mélan­col­ique, le titre annonce un album à la hau­teur de nos espérances (et peut être encore plus). Ce dernier long for­mat est “quelque chose auquel les humains devraient être spir­ituelle­ment con­nec­tés parce qu’il est con­stru­it comme un sym­bole de ce qu’on peut ressen­tir dans nos pires moments d’in­cer­ti­tude”, pré­cise l’artiste sur Face­book. Jeff Mills n’est pas devenu une légende tech­no pour rien, de ses débuts à Détroit à la fin des années 80 à ses per­for­mances lives solo ou accom­pa­g­né d’orchestres. Free Fall Galaxy sort le 24 juin sur le label Axis Records. 

(Vis­ité 147 fois)