Exclu : “Haul”, electronica organique signée Christian Löffler

Non, il n’y a évidem­ment pas que de la tech­no dark et indus­trielle en Alle­magne. Il y a aus­si la petite cabane de Chris­t­ian Löf­fler, recluse, en pleine nature, dans laque­lle le pro­duc­teur se chauffe au feu de bois en regar­dant la froide mer Bal­tique. Il y com­pose des escapades elec­tron­i­ca, déjà enchanter­ess­es sur A For­est, son pre­mier album sor­ti en 2012 sur son pro­pre label Ki Records (Monok­le, Sieren…), encore plus exci­tantes avec Mare, son petit nou­veau atten­du pour le 7 octo­bre. L’am­biance reste la même, mélan­col­ique et envoû­tante, mais la recette change : Chris­t­ian Löf­fler y aban­donne les sam­ples pour utilis­er des sons enreg­istrés dans la nature, voire des bruits du quo­ti­di­en — s’in­scrivant ain­si dans la tou­jours plus grande famille du “field record­ing”. Il y intè­gre égale­ment des voix, la sienne (pour la pre­mière fois) et celle de la chanteuse Mohna. C’est d’ailleurs cette dernière que l’on entend, presque shamanique, sur “Haul”, nou­v­el extrait du disque à décou­vrir en exclu­siv­ité ici. 

Un pre­mier extrait de l’al­bum, “Wilder­ness” (tou­jours en fea­tur­ing avec Mohna, Ham­bour­geoise échap­pée du duo Me Suc­ceeds), est sor­ti il y a un mois et est en écoute sur Sound­Cloud. Mais parce qu’on est veinard, on a pu écouter l’al­bum entier et promis, tout est au même niveau : beau. 

Chris­t­ian Löf­fler sera à Nuits Fauves à Paris le 19 novem­bre.

(Vis­ité 134 fois)