Exclu : le nouvel EP de Deborah Aime La Bagarre en écoute (presque) intégrale

Box­on Records garde la ten­dance.

Ce qui est bien avec la house, c’est que ça invoque la joie, les pas de danse et les poutous, même s’il grêle et qu’on a oublié son K‑Way. Et que mal­gré le sys­tème flux / reflux qui s’ap­plique à la hype autour de la musique binaire ces 30 dernières années, elle garde une assise bien plus solide que ses con­sœurs de kick. Parce que la house nation est avant tout une love nation, en fait. Deb­o­rah Aime La Bagarre devrait valid­er ce genre d’asser­tions, vu le par­cours du jeune homme qui, depuis ses débuts, s’emploie à faire hon­neur aux racines funk du genre, à la french touch (pre­mière du nom) et aux ten­ants du hall of fame de la piano house qui réin­vestis­sent les line-ups de fes­ti­vals. Avec aisance, cela va sans dire.

Son deux­ième EP, Jab, débar­que sur Box­on Records le 12 mai, le solide label bor­de­lais ayant déjà servi de mai­son à sa pre­mière livrée nom­mée Upper­cut sor­ti en juil­let 2016. Bien joué, la métaphore filée sur la boxe, ça nous fait croire qu’on va se faire taper dessus alors qu’en fait, pas trop. Mais ça devrait vous don­ner envie de danser, voire même de vous allonger avec l’être aimé, ce qui est déjà pas si mal.

Ça vous plaît ? La release par­ty de l’EP, c’est au Petit Bain à Paris, le jour de sa sor­tie, le 12 mai donc. Entrée libre, venez avec un sourire.

(Vis­ité 638 fois)