Skip to main content
2 mai 2018

Exclu : Nikitch et Kuna Maze marient jazz et beatmaking sur « Another One »

par Clémence Meunier

Ces deux-là étaient faits pour s’entendre : même label Cascade Records (maison entre hip-hop et électronique chill, chez qui on croise également Cotton Claw ou Fulgeance), même passion pour le jazz, même soin accordé à leurs productions entre abstract hip-hop et textures granuleuses… C’est donc tout naturellement que Nikitch et Kuna Maze se retrouvent aujourd’hui autour d’un EP commun, Cake, attendu pour le 18 mai sur Cascade. Et bien sûr, le jazz n’est jamais loin pour ces deux producteurs passionnés du genre et rompus au solfège – côté flûte traversière pour Nikitch, trompette pour Kuna Maze. La preuve avec « Another One », premier extrait de l’EP à découvrir en exclusivité sur tsugi.fr. Cinq minutes à la rythmique étonnante et breakée, habillée d’une douce mélodie et de cette ambiance détendue propres à cette jolie scène française de beatmaking enfumé… Un des titres de l’EP s’appelle « Potheads », ça ne s’invente pas !

Que Cake soit une réussite, ce n’est pas vraiment une surprise : Nikitch, qui a bossé sur le dernier album de Grems, a été adoubé par Gilles Peterson himself, le monsieur BBC aux recommandations toujours fiables, tandis que Kuna Maze nous tapait déjà dans l’oeil il y a trois ans avec son premier EP, que nous avons d’ailleurs inclus dans les meilleurs maxis de 2015 lors de notre traditionnel top de fin d’année. Bien sûr, le CV ne veut rien dire. Il arrive que deux talents ne sachent s’associer correctement, se tirant la couverture ou n’arrivant pas à mélanger leurs influences. Ce n’est pas le cas ici, quand le footwork de Nikitch rencontre en douceur les synthés plus aériens de Kuna Maze, avec comme trait d’union un jazz qui ne sent jamais la naphtaline. Pas sûr qu’ils imaginaient en arriver là quand, il y a huit ans, ils tentaient leur première collab’ dans un train au départ de Chambery.

Pourquoi avoir décidé de collaborer sur cet EP ? Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Kuna Maze : On avait déjà collaboré ensemble, via des remixes, et une track sur le dernier EP de Nikitch et ça s’était super bien passé. On se connait depuis un moment maintenant et nos univers musicaux se croisent, on a beaucoup d’influences en commun, donc ça semblait être la suite logique d’aller plus loin et de bosser ensemble sur tout un EP. On s’est rencontré au conservatoire de Chambery en 2010, on était tous les deux étudiants en cursus jazz. On s’est retrouvé à discuter un jour, et on en est venu timidement à parler du fait qu’on produisait tout les deux à côté (ce n’était pas trop le truc qu’on criait sur les toits là-bas) et qu’on avait pas mal d’influences en commun. Si je me rappelle bien, la première collab’ qu’on a essayé de faire c’était dans le train Chambery-Lyon de 17 heures.
Nikitch : Petite anecdote : on avait commencé un beat à partir d’un sample vraiment terrible qu’Edouard avait diggé, on était hyper enthousiaste à l’idée de bosser dessus. Deux semaine plus tard, on tombe sur un morceau super bien produit de La Fine Equipe avec le même sample… On était dégoûté ! Mais bon finalement ça ne nous a pas tant découragé avec le recul.

Si vous deviez conseiller UN album jazz à mettre dans toutes les mains pour mieux comprendre vos influences, ce serait lequel ?

Kuna Maze : Thrust de Herbie Hancock.
Nikitch : Bon vu qu’Edouard a balancé celui-là, je dirais de mon coté Strange Place For Snow d’Esbjörn Svensson Trio. C’est un peu l’autre penchant du jazz plus « occidental » que je kiffe vraiment aussi.

Pourquoi « Cake » ? Plutôt gros paris-brest ou petite tarte légère ?

Kuna Maze : Haha bonne question. On a tripé, on a fait notre cuisine, on s’est bien marré à faire ça tout les deux, et pour nous ça correspondait plus à un gâteau musicalement qu’à une choucroute. Après quel genre de gâteau… Je dirais un peu des deux.
Nikitch : Il y a aussi une référence que j’ai comprise après coup pour ma part à la pochette de l’EP de Glenn Astro & Ajnascent, Even. On est tout les deux hyper fan de cet EP et inconsciemment ça a joué aussi je pense.

« Another One » s’écoute aujourd’hui en exclusivité sur tsugi.fr. Comment a été construit ce morceau ?

Kuna Maze : J’ai commencé par enregistrer la boucle d’accord et la ligne de basse chez moi à Bruxelles. Je me suis dis que ça allait plaire à Nico, je lui ai envoyé et on a commencé à construire le morceau autour de ça.
Nikitch : J’ai de mon coté gonflé l’aspect harmonique et bossé sur une polyrythmie avec plein de timbres différents style jeu de batterie jazz, afin d’ajouter un liant au truc de base.
Kuna Maze : Le truc intéressant avec cette track c’est qu’elle en 7 temps (7 temps par mesure, dans la plupart des tracks qu’on produit il y en a 4 par mesure), mais ça ne se sens pas forcément, ça reste quand même facile de bouger la tête dessus.

Quelle est la suite pour vous ?

Kuna Maze : La suite ça va être de bosser sur un nouvel EP, qui devrait sortir en juin chez Cascade Records. On a également une idée de live band en tête pour pouvoir jouer tout ça sur scène.
Nikitch : De mon coté un album est en préparation, pas de date de sortie encore établie mais on y travaille. Quelques remixes que j’ai fait devraient paraître prochainement, ce qui fera passer l’attente plus sympathiquement.

Visited 21 times, 1 visit(s) today