Exclu : on parie sur Maison Close, le label dangereux qui fait perpétuer l’esprit rave

Qui a dit que les raves apparte­naient au passé ? Cer­taine­ment pas Jakob Saulière et Loren­zo Lac­ch­esi, fon­da­teurs en jan­vi­er dernier du label Mai­son Close. Der­rière ce nom dia­ble­ment évo­ca­teur se cache l’en­vie de per­pétuer cet esprit rave tout en val­orisant les artistes émer­gents. Ambitieux. De l’EBM à l’acid en pas­sant par la tech­no indus­trielle, Berlin n’a qu’à bien se tenir. Le 1er juil­let prochain, le label offrira sa deux­ième sor­tie, sous l’égide d’un tout nou­veau con­cept. Les Ver­sus met­tront en rela­tion deux jeunes artistes et deux remixeurs con­fir­més pour un EP de six titres. L’oc­ca­sion de mari­er pro­duc­teurs locaux et inter­na­tionaux dans un mélange des gen­res, tout en restant fidèle à la tech­no.

Pour cette pre­mière, Mai­son Close accueille le duo parisien MOTH et le trio H.D.N, qui seront remixés par Hadone, qui signe sa dernière sor­tie sur Taa­pi­on Records (label de Shlø­mo) et le Néer­landais friand de tech­no indus­trielle, Anthro. Et bonne nou­velle : pour patien­ter avant la sor­tie de l’EP, Tsu­gi vous fait décou­vrir en exclu­siv­ité “Sil­ver Whis­per”, un pre­mier extrait pro­duit par MOTH. Autant dire que dès les pre­mières sec­on­des, le ton est don­né. Entre un fond de kick tra­vail­lé et des cym­bales entê­tantes, le duo prou­ve que la tech­no indus­trielle n’a plus de secret pour lui. Il prend égale­ment le temps d’of­frir des envolées plus hyp­no­tiques, avec un écho, presque comme une voix de sirène, qui revient tout au long du titre. Un avant-goût promet­teur qui donne l’eau à la bouche. La suite le 1er juil­let.

MOTH sera à Bor­deaux le 13 juil­let prochain à l’oc­ca­sion de la ren­con­tre entre les col­lec­tifs We Are Rave et Fée Cro­quer. Retrou­vez plus d’in­for­ma­tions sur la page Face­book de l’évène­ment

(Vis­ité 574 fois)