Exclu : “Sahar” ensorcelée au rythme de la forêt de Mokado

A la croisée de La Vie secrète des arbres et du Pro­jet Blair Witch. En jan­vi­er, nous décou­vri­ons un jeune tal­ent français prénom­mé Moka­do. Loin du rock de Blue Box, groupe dans lequel il joue en tant que bat­teur, Syl­vain Bon­toux de son vrai nom s’est lancé dans un pro­jet annexe d’un tout autre reg­istre, de l’électro à la fois émo­tion­nelle et dansante. Pre­miers exem­ples : “Hat­su” et “Hemal”, deux titres doux, sen­soriels mais surtout envoû­tants.

En cette ren­trée des class­es, Moka­do revient avec un deux­ième EP The Lives Of Oth­ers, prévu pour le 5 octo­bre chez Le Hameau Records. Le titre n’est pas anodin : chaque morceau de l’EP — en dehors d’ ”Open­ing”, bien enten­du — est le prénom d’un per­son­nage inven­té de toutes pièces dont il est inspiré. Le pro­duc­teur explique : “Choisir des prénoms, c’est une façon d’appuyer mon pro­pos et aus­si d’amener de l’imaginaire. Moi, comme tout le monde, au moment où j’entends un prénom, j’ai déjà une pro­jec­tion qui se fait de la per­son­ne. C’est ce phénomène qui m’intéresse.”

En exclu­siv­ité pour Tsu­gi, Moka­do dévoile le clip de “Sahar”. Dans une forêt en apparence des plus banales, on décou­vre la jeune femme — Sahar, donc — en pleine com­mu­nion avec la nature : récolte de baies rouges, caress­es de branch­es et câlins aux troncs d’arbres. Alors que les plans se calent en totale har­monie avec les sonorités métalliques et répéti­tives du morceau, les événe­ments pren­nent une som­bre tour­nure. Le ciel vire au orange, l’ambiance devient repous­sante, Sahar se fait pos­séder par les lieux mais surtout par la musique. Une juste représen­ta­tion de ce qui peut arriv­er en écoutant l’EP

Moka­do sera présent au Roux­teur Fes­ti­val à Saint‐Ouen le 5 octo­bre et au Pop‐Up du Label le 10 novem­bre.

(Vis­ité 695 fois)