Exclu : un inédit d’Arnaud Rebotini dans la nouvelle compilation de Molecule

Lancé en 2012 avec trois EPs de Mol­e­cule, son fon­da­teur, Mille Feuilles est un label orig­i­nal. Son objec­tif pre­mier, c’est d’al­li­er musique et art graphique de manière intrasèque pour créer un mélange de gen­res et une iden­tité forte. Ain­si, chaque disque sor­ti sur le label a droit à une pochette unique, pro­duite par des artistes de dif­férents hori­zons. Cette direc­tion artis­tique a d’ailleurs don­né lieu à des expo­si­tions de ces pochettes en tant qu’oeu­vres d’art, comme en 2014 au Salon de Paris. 

Out­re l’art, la musique est évidem­ment le fond de com­merce de Mille Feuilles, avec des sor­ties prin­ci­pale­ment élec­tron­iques signées Daz­zle Dri­ve, Thomas Win­ter ou encore Baroque et Automat. Mol­e­cule notam­ment sor­tait cette année sur MF son long for­mat com­posé lors d’un voy­age en mer, 60°43′ Nord et on décou­vrait récem­ment Relec­ture #1 avec des remix­es du dernier album d’Andrew Clar­is­tidge, Danser ou Mourir. L’ac­tu­al­ité du label est dense en 2016 et ne s’ar­rête pas là : la prochaine sor­tie est une com­pi­la­tion de douze titres mixés par Molecule.

Inti­t­ulé Stig­mates #2 et prévu le 30 sep­tem­bre sur le label, le disque est la suite logique d’un pre­mier vol­ume sor­ti l’an dernier. Entre artistes proches (Com­muter, Automat, Clar­is­tidge) et nou­veautés (Eti­enne Jaumet, Claude, Torb), Mol­e­cule a surtout choisi de met­tre en avant l’u­til­i­sa­tion d’in­stru­ments analogiques dans le proces­sus créatif. La com­pi­la­tion con­tient donc douze titre inédits et on vous fait décou­vrir en exclu celui d’Arnaud Rebo­ti­ni, “Rid­ing With Way­lon Jen­nings”, de la musique élec­tron­ique enjouée, presque pop, à la mélodie retentissante. 

(Vis­ité 220 fois)