© DR

💿 Ezra Collective, Dinos, Quasi Qui, SAULT : les albums de la semaine

Encore une semaine bien fournie niveau sor­ties. Il a fal­lu faire une petite sĂ©lec’. On s’est arrĂȘtĂ© sur 3 albums bien dif­fĂ©rents mais tous aus­si ent­hou­si­as­mants : Where I’m Meant to Be de Ezra Col­lec­tive, Hiv­er Ă  Paris de Dinos, et Down­load­ing a New Oper­at­ing Sys­tem par Qua­si Qui !

 

EZRA COLLECTIVE – Where I’m Meant to Be

Le super­groupe lon­donien revient pour son deux­iĂšme album, trois ans aprĂšs le –trĂšs trĂšs- saluĂ© You Can’t Steel My Joy et un live explosif qui avait mar­quĂ© les esprits Ă  Glas­ton­bury. Le quin­tet menĂ© par Femi Koloe­so (aus­si bat­teur de Goril­laz) retrou­ve l’alchimie, mise en pause avec le covid, dans ce deuxĂšme LP Where I’m Meant to Be sor­ti sur Par­ti­san Records. Et quel bon­heur ! On est vite entraĂźnĂ©s dans un album qui tran­spire la chaleur, les mĂ©lodies car­rĂ©es et les ryth­miques chaloupĂ©es. “I’m play­ing jazz my way” dit Kojey Rad­i­cal au dĂ©but de “No Con­fu­sion”! On part du jazz pour voguer vers l’afrobeat, la sal­sa, mais aus­si la soul ou le reg­gae. Une jolie trompette se balade çà et là
 En invitĂ©s, on a l’incroyable Sam­pa The Great, Emeli SandĂ©, Nao et Kojey Rad­i­cal, donc. On croit mĂȘme recon­naitre la voix de Jor­ja Smith (qui a dĂ©jĂ  partagĂ© des titres avec le col­lec­tif) chanter le dĂ©but de “Wel­come to jam­rock” en intro du titre “Togeth­er­ness”. Bref, cet album c’est un con­cen­trĂ© de fouge, entre con­fi­ance froide et Ă©nergie solaire.

 

DINOS — Hiv­er Ă  Paris

Punch­li­novitch a pas mal teasĂ© cet album, alors on pou­vait s’attendre Ă  un nou­veau coup de maĂźtre. Reste Ă  savoir si vous ĂȘtes plutĂŽt de l’école Imany-Tac­i­turne, ou de celle de Sta­mi­na. Pour ceux qui dĂ©cou­vri­raient encore Dinos, c’est un paroli­er trĂšs solide Ă  la voix charis­ma­tique et aux inspi­ra­tions musi­cales tou­jours bien sen­ties. À chaque album ou presque, il sem­ble se renou­vel­er, remet en ques­tion sa musique et ce qu’il est. On change pas la recette pour Hiv­er Ă  Paris. Enfin si, du coup. On s’est com­pris. Comme sou­vent avec le pichichi, il fau­dra plusieurs Ă©coutes pour pren­dre la mesure de cet album. Mais dĂšs la pre­miĂšre, on peut dire sans risque que ce pro­jet est dĂ©jĂ  remar­quable : check­ez “L’univers ne nous voit pas danser”, “Ma baby” “Portes sui­cide”, “ADN” ou encore “AMG Per­for­mance”. On vous lais­sera dĂ©cou­vrir oĂč sont les feats ‘cachĂ©s’ ‑ou ‘sur­pris­es’- dans l’album (en tout cas ils Ă©taient cachĂ©s le jour de la sor­tie). On a recon­nu SCH, Lay­low, Hamza, Nin­ho, Akhen­aton, Lous & The Yakuza, et on peut rajouter Ă  ça un sam­ple de Diams
 Sur “Par Amour”, Ă©videmment.

 

QUASI QUI — Down­load­ing a New Oper­at­ing System

DerniĂšre sig­na­ture de micro­qli­ma, le duo Qua­si Qui est for­mĂ© par une soeur et son frĂšre, Zadi et Yehan. Ils atter­ris­sent pour nous livr­er leur pre­mier album, oĂč ils rĂ©imag­i­nent leur dĂ©f­i­ni­tion d’une bonne musique pop, et d’une nou­velle civil­i­sa­tion dont le fonc­tion­nement irait Ă  tous. Du posi­tif sur le futur qui nous attend, on prend, non ? Ce disque est auda­cieux, plein de bonnes idĂ©es et d’in­flu­ences allant de la syn­th­wave aux musique pop­u­laires amĂ©ri­caines, avec un faible pour l’ex­pĂ©ri­men­ta­tion mais tou­jours ancrĂ©e dans une sen­si­bil­itĂ© pop. Zadi se dit influ­encĂ©e par Frank Ocean, Blood Orange, Sade, pen­dant que Yehan suit les pré­ceptes des fous de pro­duc­tion : Trevor Horn, William Orbit, Nellee Hoop­er et Björk. Et tout ça s’en­tend. C’est la fin du monde tel qu’on le con­naĂźt ? Embar­quez avec Qua­si Qui, ils n’at­ten­dent plus que vous, un pied dĂ©jĂ  dans le futur proche.

 

Cadeau Bonus : SAULT et ses 5 albums

Encore plus fort que Jul ou King Giz­zard & The Lizard Wiz­ard. SAULT vient de sor­tir 5 albums d’un coup, pour un total de 56 chan­sons. Le col­lec­tif rnb / soul d’Angleterre a donc lĂąchĂ© 5 albums, tĂ©lĂ©charge­ables via WeTrans­fer depuis le site web du groupe. Accueillez donc 11, Aiir, Earth, Today & Tomor­row et (Unti­tled) God ! On espĂšre que vous les avez tĂ©lĂ©chargĂ©s car mal­heureuse­ment, le trans­fert est dĂ©jĂ  expirĂ© (eh oui). Mais tout devrait se retrou­ver et/ou rĂ©ap­pa­raĂźtre rapidement.

 

À lire sur Tsugi.fr :: 🔊 En Ă©coute : cet album surprise de Sault, aussi grandiose que dĂ©routant
(Vis­itĂ© 697 fois)