Skip to main content
12 juin 2023

Festival Beat and Beer : une prog’ défricheuse de la scène actuelle

par Marion Sammarcelli

Du 30 juin au 1er juillet 2023, le festival Beat and Beer investit la Maison des Arts de Malakoff pour sa septième édition de dérives auditives. Au programme, comme chaque année, explorations musicales et découvertes sonores singulières au cœur d’un écrin de verdure intimiste. 

Le festival Beat and Beer met un point d’honneur à se différencier des mastodontes de la fête. Ainsi, il esquisse les contours d’un événement intimiste, eco-responsable et mettant en à l’honneur des artistes émergents depuis sept ans. Quand on s’y rend, il faut jouer le jeu. Quitte à y trouver ce qu’on n’y attendait pas forcément.

La programmation musicale de Beat and Beer s’appuie sur une ligne directrice. Premièrement, le festival met en avant des esthétiques sonores hybrides en invitants ces artistes qui transcendent les barrières des genres. Ainsi, quand les machines de musiques électroniques cohabiteront avec des instruments plus traditionnels, métissages de rythmiques et de sonorités opposées se formeront au creux de vos oreilles. Deuxièmement, tous les artistes qui fouleront la scène de Beat and Beer sont émergents et n’ont pas forcément bénéficié d’une forte couverture médiatique. Laissez-vous donc guider par votre curiosité.

 

 

Défricher la scène actuelle

En deux jours, de nombreux artistes émergentes et émergents défileront au cœur de la Maison des Arts de Malakoff pour vous présenter leurs univers. Une chose est sûre : tous les styles musicaux seront représentés. Pas d’oublis. On vous les présente.

Le vendredi, laissez-vous guider par René Danger. Voyageur-producteur, il vous prépare un live hybride entre basse, boîtes à rythmes et synthés électroniques. Côté sonorités, il se place entre dub UK, breakbeats et folklore breton. Attention danger, vous serez sûrement pris en flagrant délit de pas de danse endiablés. Veuillez maintenant accueillir Submarine FM. L’enfant de l’underground lyonnais -qui porte bien son nom- navigue entre ambient, bass music, acid et techno fiévreuse aux multiples accents rave. On vous conseille d’écouter le psychédélique Waterbending. Pour encore plus de décharges électroniques décalées, Franky Gogo est l’artiste de la situation. Dans un DJ-set doublé d’un live, il présentera son prochain album apocalyptique.

Vous pourrez également écouter les comptines psychédéliques de CEYLON avant de vous déhancher sur la pop expérimentale teintée de French Touch vitaminée de Ëda Diaz ou bien de tripper sur l’indie pop jazzy de et.nu. Mais, pas de panique, si vous souhaitez un peu de calme, Ondorphine Radio sera là pour diffuser de l’ambient, et autres fantaisies radiophoniques pendant que vous vous prélasserez.

 

À lire également sur Tsugi.fr : Exclu Tsugi : le live spatialisé à 360° de Submarine FM aux Nuits de Fourvière

 

Le samedi sera tout autant éclectique. Vous pourrez y rencontrer le duo Montparnasse Musique, un métissage entre house sud-africaine, plages sonores envoûtantes, kwaito, gcom et percussions maghrébines. Un shot de joie. Toujours dans la bonne humeur, Oswèla, collectif insolite de cinq musiciennes et musiciens s’aventurera entre soul, jazz et house avec deux synthés, une basse un saxo et une flûte. Ne passez pas non plus à côté de SYQLONE qui va tout retourner sur son passage avec ses mélodies électroniques sombres mêlées à ses influences arabiques. Quand à Sangre Voss, DJ et producteur londonien, il vous emmènera du côté des sonorités UK tels que le UK bass, la techno rave ou encore le broken beat. Pour un peu plus de douceur, rendez-vous devant HSRS qui vous proposera sa pop lofi, teintée de R&B lancinant tandis qu’UTO jouera une pop plus sombre mais tout aussi salvatrice.

Ce jour-là, Beat and Bear vous proposera aussi des performances singulières. JouBe musicien mécano vous présentera une création musicale originale avec comme seul instrument son vélo tandis que Washington Timbó et le duo Mamba de la Suerta exerceront Futuro, une performance musicale et dansée entre groove, influences afro-brésiliennes et voguing.

 

 

Pour choper vos billets et aller boire de la bière -avec modération- en dansant sur des beats, c’est par ici !

Visited 122 times, 2 visit(s) today