Fever Ray, Carl Craig, Grace Jones…dans une forteresse serbe pour l’Exit Festival

Danser dans une forter­esse ? C’est le pari de l’Exit Fes­ti­val. Du 12 au 15 juil­let, laissez-vous ten­ter par quelques jours en Ser­bie mais pas n’importe où : dans la forter­esse de Petrovaradin datant du XVI­I­Ie siè­cle. L’année dernière, ce sont plus de 200 000 per­son­nes qui se sont déplacées jusqu’aux rives du Danube à Novi Sad, au nord du pays. La pro­gram­ma­tion cinq étoiles de l’énorme rendez-vous est déjà con­nue avec Nina Krav­iz (une habituée : elle était déjà respon­s­able du clos­ing du fes­ti­val l’année dernière), Richie Hawtin, Carl Craig, Solo­mun, Ben Klock, Maceo Plex mais aus­si Adam Bey­er B2B Ida Eng­berg (ces deux-là ont vrai­ment l’air du cou­ple par­fait !), Amelie Lens… Sans compter un line-up moins élec­tron­ique (quoique), avec Fever Ray, la légendaire Grace Jones, le reg­gae de Zig­gy Mar­ley, le punk hard­core de Mad­ball ou le rap de Migos. Bon, et David Guet­ta.

Pour les ama­teurs d’énormes fes­ti­vals (il y même un feu d’artifice à la fin !), cette affiche suff­i­sait à met­tre l’eau à la bouche. Mais c’était sans compter sur la pro­gram­ma­tion de la NSNS Stage — pour “No Sleep Novi Sad”. Sorte de “fes­ti­val dans le fes­ti­val”, cette scène accueille chaque année des clubs parte­naires de l’EXIT — en 2018 s’y bous­cu­lent les New-Yorkais de The Bunker, les Moscovites d’Arma 17, les Romains du Goa Club et les Lon­doniens de fab­ric. Cette “stage”, la plus excen­trée de la forter­esse, ver­ra pass­er Hele­na Hauff, DJ Ten­nis, Red Axes, Mid­land, Tin Man, Philipp Gor­bachev, Craig Richards B2B Nico­las Lutz, une foule d’artistes locaux (dont Tijana T et sa tech­no made in Ser­bie)… Et un back-to-back qui s’annonce d’anthologie : Daniel Avery b2b Rød­håd, ou quand deux récentes couv’ de Tsu­gi se ren­con­trent autour d’un set tech­no. Les deux se con­nais­sent : Rød­håd a remixé l’énorme “Drone Log­ic” de Daniel Avery il y a trois ans déjà, et ce back-to-back sera testé dès le mois prochain au DGTL Sao Paulo. Curiosité piquée !

 

Toutes les infor­ma­tions sont à retrou­ver sur le site du fes­ti­val.

(Vis­ité 329 fois)