Église Saint-Merri

Flavien Berger, Kiddy Smile et Grand Blanc en concert acoustique dans une église

Un retour aux live acous­tiques. À l’heure où les artistes sont de plus en plus dépen­dants de la tech­nolo­gie sur scène et dans leur pro­duc­tion , le label français Micro­qli­ma —  mai­son de L’Im­péra­trice, Pépite et Isaac Delu­sion — organ­ise une série de con­certs débar­rassés de tout arti­fice. Le con­cept ? Réu­nir huit fig­ures incon­tourn­ables de la nou­velle pop française et les laiss­er inter­préter quelques morceaux au piano-voix. Chaque année, l’événe­ment Qui va piano va sano se déroule dans la nef de l’Eglise Saint-Merri, située dans le 4ème arrondisse­ment de Paris. La troisième édi­tion ne déroge pas à la règle et réin­vestit les lieux. L’oc­ca­sion de décou­vrir les presta­tions de Flavien Berg­er, Ibeyi, Kid­dy Smile, The Pirou­ettes, Grand Blanc, Mous­sa, Glob­al Net­work et Fils Cara, nou­velle­ment signé sur le label.

L’ini­tia­tive s’in­scrit dans le cadre du Piano Day : la journée inter­na­tionale dédiée au piano. Celle-ci se tient le 88ème jour de l’an­née en référence au 88 touch­es de l’in­stru­ment. L’ex­cuse par­faite pour prof­iter d’une soirée intimiste dans un cadre his­torique.

Plus d’in­for­ma­tions sur l’événe­ment Face­book de la soirée.

Ci-dessous un live de l’Im­péra­trice de l’édi­tion 2017 :

(Vis­ité 697 fois)