Crédit Photo : Andrea Mea Perez

Folamour balance “Club Degli Esploratori”, un EP dégoulinant de funk

Bon­bon house made in France enrobé de dis­co et de funk… Voici venir Club Degli Esploratori (“Le club des explo­rateurs” en français), un EP muli­fac­ettes et vire­voltant sor­ti chez Crac­ki Records. Out­re la référence évi­dente au film de Kubrick, le Lyon­nais Folam­our a choisi un pseu­do à l’image de sa musique : entre pop et under­ground. Des faux airs de Jon­zon Crew et de Moi Je, des sam­ples de voix proches de Diana Ross ou Cha­ka Khan… A coups de nom­breuses influ­ences du jazz à la dis­co, de la soul au hip‐hop, il dépous­sière la house française nou­velle généra­tion.

L’homme aux nom­breuses cas­quettes a d’abord évolué dans l’organisation de soirées à Lyon avec Touche Française, pour ensuite livr­er ses pro­pres pro­duc­tions. Aujourd’hui, le dis­cret Bruno dirige deux labels de référence dans la cap­i­tale des Gaules : Moon­rise Hill Mate­r­i­al et FHUO (“For Heav­en Use Only”). Sur Club Degli Esploratori, on retrou­ve son amour démesuré pour le funk dégouli­nant, large­ment partagé par bon nom­bre de pro­duc­teurs lyon­nais. Des sonorités rétro, des bass­es ron­des et mus­clées, un gui­tare claire qui joue avec les con­tretemps, des cuiv­res et des vio­lons jouées au syn­thé… Et surtout des voix imposantes, en majorité féminines, posées des per­cus franch­es qui envahissent votre cage tho­racique.

Retrou­vez Folam­our pour des lives bouil­lants tout au long de l’été : dès ce soir au Pea­cock Soci­ety Fes­ti­val, puis à Dour ou à la Glit­ter­box d’Ibiza… Et retrou­vez surtout un CD de 12 titres mixé par ses soins dans le Tsu­gi 114 !

Plus d’infos sur sa page Face­book


Et si vous êtes plutôt Deez­er :

(Vis­ité 410 fois)