Skip to main content
Crédit : Alice Grégoire
31 mai 2019

Folamour, La Fine Equipe, KOKOKO!… : le festival Belle-Île On Air s’apprête à électriser la Bretagne

par Lolita Mang

Avec le retour du soleil vient la soif d’aventures marines. Et de bonne musique. Et d’un festival qui réunit tout ça. Sans plus attendre, cap sur la Bretagne. Les 9 et 10 août prochains, la douzième édition du festival Belle-Île On Air reprendra ses droits sur le territoire du Morbihan, au beau milieu des flots. Rendez-vous à Le Palais, Belle-île-en-Mer. Derrière ce beau projet, on retrouve l’association Tommeo qui se donne pour mission de promouvoir et de développer l’activité culturelle, musicale et artistique auprès des jeunes et des familles à Belle-île-en-Mer en y intégrant des aspects écologiques, participatifs et pédagogiques. Son programme pour le festival est simple : mêler world music, hip-hop/rap et électro pour construire un line-up alléchant. Et pas question de faire dans le classique. Entre afrobeat, techno et électro swing, le festival prône émergence, éclectisme et découverte. Pari réussi.

La programmation tape très fort, à commencer par deux figures féminines aux personnalités hautes en couleur : La Chica d’un côté, et son aztec punky pop qui réunit Belleville et le Venezuela, et Dope Saint Jude, militante inspirée par Tupac et les Riot Grrrl pour un hip-hop enflammé. Toutefois, le festival n’ignore pas non plus les artistes confirmés. Les quatre beatmakers de La Fine Equipe sauront vous faire danser sur leurs rythmes hip-hop, soul, funk, en passant par des sonorités électroniques et jazz. Pour les fans de house, pas de panique : Folamour sera de passage dans le sud de la Bretagne. Son dernier album, Ordinary Drugs, sorti en février dernier, baigne dans des influences jazz et hip‐hop. Pour clôturer cette belle énumération, impossible de passer à côté de KOKOKO!, tête de file des représentants de l’african beats au sein du festival. Le groupe est né de la rencontre entre Débruit, producteur français fan de musique africaine et un collectif d’artistes et musiciens formé à Ngwaka (République Démocratique du Congo). Un mélange explosif et jouissif, qui vient couronner une programmation haute en couleurs. Yec’hed mat !

Pour réserver vos billets, rendez-vous sur ce lien. Retrouvez plus d’informations sur le site internet du festival

Visited 5 times, 1 visit(s) today