Gesaffelstein signé sur Columbia Records

À la manière des Daft Punk époque Ran­dom Access Mem­o­ries, le Français amorce son retour avec un teas­ing au compte‐gouttes. Aux dernières nou­velles, Mike Lévy avait prêté main forte à The Week­nd sur les morceaux “I Was Nev­er There” et “Hurt You” extraits de son EP My Dear Melan­choly sor­ti huit mois plus tôt.

Depuis, les infor­ma­tions à son sujet se font rares…  Fin octo­bre il fait plan­er son ombre sur les villes de Paris, New York et Los Ange­les au tra­vers d’une mys­térieuse cam­pagne d’affichage. Le logo Gesaf­fel­stein auréolé de lumière dorée est rapi­de­ment remar­qué sur les réseaux soci­aux. S’ensuit un change­ment de pho­to de pro­fil et de cou­ver­ture sur la page Face­book de l’artiste.

Alors que la pres­sion monte, la pub­li­ca­tion d’un com­mu­niqué de presse annonce son entrée dans la cour des grands avec sa sig­na­ture sur le label Colum­bia Records. Un change­ment de taille puisque Colum­bia est une divi­sion de Sony Music, une des trois majors par­mi Uni­ver­sal, Sony et Warn­er. La mai­son de dis­ques a entre autres signé des artistes comme Bey­on­cé, MGMT, Phar­rell Williams ou encore Depeche Mode, dont Gesaf­fel­stein se revendique. De quoi sus­citer l’engouement des fans qui atten­dent un suc­cesseur à son LP Aleph paru en 2013.

(Vis­ité 3 123 fois)