Skip to main content
6 novembre 2018

LAAKE marie piano et techno hardcore dans le clip fabuleux de « Melancholia »

par Corentin Fraisse

Un précieux élixir pour unir la tendresse du classique et la violence des machines. Un an après avoir publié son -très- encourageant Piaano, le musicien et producteur LAAKE dévoile le clip intense de « Melancholia », pour l’un des titres les plus furieux de l’EP. Le titre s’offre aujourd’hui un court-métrage noir et glaçant de trivialité. On suit le destin croisé d’un couple passionnel et d’une paire de jeunes paumés, vite réunis par un flacon rempli d’un mystérieux élixir… Jusqu’à un final haletant en mode cliffhanger. Une ambiance cinématographique oppressante finement orchestrée par le réal’ Raphaël Beau.

Dans la musique de LAAKE, les boucles de piano et influences classiques se heurtent à la dureté techno, de manière très instinctive : on sent que tout n’est pas écrit et qu’il se laisse une liberté dans la composition et les arrangements. Pour cause, le producteur n’est jamais renfermé dans des cadres classiques et se dit plus influencé par le travail de Jon Hopkins, Daniel Avery ou Casual Gabberz. Repéré puis programmé au festival Piano Day par Nils Frahm, il rencontre des premiers succès grâce à ses EPs et notamment grâce à son titre « Swell », tendrement envoûtant. Tsugi l’avait rencontré lors d’un concert donné à Paris dans l’Eglise Saint‐Bernard et s’était déjà laissé scotcher par « Melancholia », entre gabber et hardcore.

Ce clip c’était une manière pour LAAKE de clore un premier chapitre, pour en débuter un plus ambitieux : préparer la sortie d’un premier album, qu’on peut espérer pour cette fin d’année. En attendant, (re)découvrez son EP Piaano et retrouvez-le en concert le 15 novembre au Château Royal de Blois, le 16 novembre au Badaboum et le 24 à Lyon au Transbordeur, où il partagera l’affiche avec Jeanne Added pour le Riddim Collision.

Plus d’infos sur la page Facebook de l’artiste

 

Visited 14 times, 1 visit(s) today