Gesaffelstein tease son retour, cinq ans après la sortie de l’album Aleph

Bien­tôt cinq ans qu’Aleph, le pre­mier album de Gesaf­fel­stein a vu le jour. Cinq années plus dis­crètes que les précé­dentes, où son arrivée sur la scène tech­no française et européenne avait fait grand bruit. Le natif de Lyon s’est davan­tage focal­isé sur dif­férentes col­lab­o­ra­tions plutôt que sur sa pro­pre musique au cours de la dernière demi‐décennie. Après avoir com­posé la BO du film Mary­land et sor­ti un morceau avec Jean‐Michel Jarre en 2015, son dernier fait d’arme remonte à 2016, lorsqu’il par­ticipe à la com­po­si­tion de deux des six tracks de l’EP My Dear Melan­choly de The Week­nd, avec un cer­tain Guy‐Manuel de Homem‐Christo pour l’un d’entre eux.

Sur­prise ! L’apparition de grandes affich­es aus­si bien numériques que papi­er, en France et aux États‐Unis sem­ble annon­cer un retour immi­nent. C’est le label Zone qui a sor­ti les pre­mières pho­tos d’un street mar­ket­ing qui n’est pas sans rap­pel­er celui d’Aphex Twin. Pub­liée ven­dre­di peu après 16 heures, la pre­mière pho­to d’un affichage parisien a crée la sur­prise au point de récolter 3000 petits pouces bleus d’une com­mu­nauté de fans qui n’attendait vis­i­ble­ment que ça.

S’en suiv­ent qua­tre autres posts sur la page de Zone, une affiche papi­er à New York, puis une vidéo‐projection sur un mur du quarti­er parisien Saint Michel, à une ving­taine de mètres du sol. Le même procédé est ensuite util­isé dans la rue de Riv­o­li, puis au Tro­cadéro, directe­ment sur le Palais de Chail­lot. Passé minu­it heure française, c’est sous le soleil de Los Ange­les que l’on a pu voir la sig­na­ture de Mike Levy, affichée au dessus de l’entrée d’une phar­ma­cie… Retour à l’affichage numérique à Paris same­di soir, où une pho­to per­me­t­tant de voir l’hotêl de ville a été pub­liée vers 21 heures.

Silence radio depuis. On se sait tou­jours pas ce que cela peut bien vouloir dire, mais c’est hier qu’Aleph a fêté ses 5 bou­gies. Nou­v­el album ? Prochain EP ? On garde un oeil là dessus et vous en serez infor­més.

 

(Vis­ité 3 924 fois)