Hangar, techno et solidarité : Fée Croquer s’associe à six collectifs parisiens pour une nouvelle soirée caritative

Le principe est sim­ple : ramenez de la nour­ri­t­ure et des vête­ments, con­fiez tout ça à l’entrée, et partez danser, tan­dis que des petites mains redis­tribueront vos dons aux sans-abris de Paris. C’est en tout cas la mis­sion que se donne depuis un peu plus de trois ans Fée Cro­quer, asso­ci­a­tion qui “allie plaisir et engage­ment”, rap­pelle Meh­di Redis­si, chargé de com­mu­ni­ca­tion de l’asso. Un mélange des gen­res plutôt rare sur la scène élec­tron­ique, alors que les soirées car­i­ta­tives sont légion en var­iété ou en pop. “Il y a un début à tout !”, s’amuse Meh­di. “Chez Fée Cro­quer, on ne peut pas vrai­ment dis­soci­er la musique de nos engage­ments, on essaye vrai­ment de faire se ren­con­tr­er ces deux mon­des”. Et pour que cela fonc­tionne, une seule solu­tion : que tout le monde joue le jeu. Si cer­tains ramè­nent trois pulls et boîtes de con­serve à la soirée, d’autres débar­quent avec des sacs entiers… Pour qu’au final, des cen­taines de car­tons (com­prenant vête­ments, eau et nour­ri­t­ure) soient dis­tribués dans les rues de la cap­i­tale. A not­er : pas de pro­duits frais ou à cuisin­er évidem­ment, et pensez à tri­er vos habits (hommes/femmes/enfants) pour faciliter le tra­vail des bénév­oles.

Prochain rendez-vous ? Ce ven­dre­di 18 mai. Troisième édi­tion de la série Kollek­tiv, la teuf réu­ni­ra six col­lec­tifs parisiens bien con­nus des teufeurs invétérés et fans de hangars : BNK, Con­tain­er, EXIL, New’s Cool, La Quar­an­taine et Con­trast Sys­tem, pour une pro­gram­ma­tion tech­no, indus, voire hard­core avec [KRTM] pour ter­min­er les hos­til­ités. Quant au lieu du crime, un peu de patience : l’adresse de la ware­house sera annon­cée demain en début de soirée. Mais une chose est sûre pour Meh­di : “ça sera bor­délique et grand”.

Toutes les infos sur l’event Face­book de la soirée

(Vis­ité 375 fois)