Skip to main content
©Simo Cell
21 septembre 2021

🔊 Il n’y a que des bangers de club sur ce mini-album de Simo Cell

par Sylvain Di Cristo

C’est l’un des artistes Ă©lectroniques français les plus douĂ©s de sa gĂ©nĂ©ration, Simo Cell revient montrer qui est le patron avec ce mini-album de six titres qui cĂ©lèbre la club culture, YES.DJ, sur son label TEMĆŽT.

https://open.spotify.com/album/5Gby985rpxFtRZ3vWLLaHg?si=IQKzmneyRC6vob50D1wjsg&dl_branch=1

Pour tous les jeunes producteurs de MAO, Simo Cell peut ĂŞtre carrĂ©ment Ă©nervant parce qu’Ă  chaque fois qu’ils pensent ĂŞtre enfin arrivĂ©s Ă  son niveau, le Nantais sort un nouveau projet qui place la barre un cran plus haut encore. On le disait, sur la scène Ă©lectronique française, Simon Aussel est toujours loin devant. Et il le prouve une nouvelle fois avec cet impressionnant mini-album de six titres qui veut cĂ©lĂ©brer la club culture, YES.DJ, premier album solo depuis 2018, sur son propre label TEMĆŽT.

« Sur ce disque, j’ai explorĂ© des tempos plus larges qu’avant, d’une gamme de 100 Ă  160 BPM, et abordĂ© beaucoup plus de genres diffĂ©rents, des styles musicaux que j’adore jouer. Il est pareil Ă  mes DJ sets : plein d’Ă©nergie et polyvalent, le tout avec une approche personnelle. RajoutĂ© Ă  cela la frustration du confinement et vous savez pourquoi il y a tant d’Ă©nergie dans ce disque. »

Artwork

 

Ă€ lire Ă©galement
Simo Cell raconte son monstrueux DJ set de 8h en B2B avec Skee Mask

 

Dans le lot, celui qui impressionne le plus est sĂ»rement le track d’ouverture, « Short Leg », sorte de mĂ©ta-trap Ă  100 BPM plus lourde qu’une nouvelle annonce de confinement. Et le reste du disque est Ă  un mĂŞme niveau d’exigence et de crĂ©ativitĂ©, avec un travail dans les graves minutieux, impeccable : « Je voulais prendre mon temps avant de revenir avec un disque solo, nous confirme-t-il, bien laisser mĂ»rir les morceaux et ne pas me prĂ©cipiter pour faire en sorte qu’ils rĂ©sistent le mieux possible Ă  la patine du temps.« 

Ce 6-titres vient également avec un fanzine papier de 60 pages comprenant des photos de sa collection de tickets boissons que le « Drink Ticket Selector » a collecté sur ses dernières dates.

En édition limitée sur Bandcamp

©Capture d’Ă©cran de son Instagram

Visited 46 times, 1 visit(s) today