Le Rex Club vide en 2020 / ©David Boschet

Il n’y aura pas de nouvelle date de réouverture des lieux culturels, le gouvernement s’y refuse

Au vu de l’évo­lu­tion de la sit­u­a­tion san­i­taire, le min­istère de la Cul­ture a annon­cé hier écarter l’hy­pothèse de fix­er des échéances pour les ciné­mas, les musées et les salles de spectacle.

C’est une sit­u­a­tion et un flou qui devi­en­nent inter­minables. Le min­istère de la Cul­ture a annon­cé hier écarter la pos­si­bil­ité de fix­er des échéances pour les ciné­mas, les musées et les salles de spec­ta­cle. Alors qu’un point cen­sé nous éclair­er était con­venu hier, c’est l’ob­scu­rité qui s’a­bat sur toute la cul­ture, une fois de plus. “Une nou­velle donne san­i­taire, avec l’apparition des vari­ants du Covid, ne per­met pas d’annoncer un proces­sus de réou­ver­ture des ciné­mas, musées et salles de spec­ta­cle”, indique l’entourage de la min­istre de la Cul­ture Rose­lyne Bach­e­lot, dans un arti­cle du Monde. “Nous sommes face à un nou­veau chapitre de l’épidémie qui nous prive de vis­i­bil­ité”, a recon­nu la min­istre mar­di devant la com­mis­sion des affaires cul­turelles de l’Assemblée nationale.

Et même si le min­istère promet de “pro­longer l’accompagnement économique et financier”, cette sit­u­a­tion devient insup­port­able pour tout le secteur. En témoigne la let­tre ouverte du Hellfest à la min­istre dont on vous par­lait hier. Et pour cause, des mois (et même bien­tôt un an) d’in­cer­ti­tudes, avec Rose­lyne Bach­e­lot qui, il y a à peine quelques jours affir­mait qu’on retourn­erait en fes­ti­val cet été ou envis­ageait la général­i­sa­tion des concerts-test en France. À terme, c’est tout un pan entier de notre cul­ture qui pour­rait ne jamais s’en relever, et c’é­tait aus­si le mes­sage, dans toute la France, des man­i­fes­ta­tions de same­di dernier.

 

À lire également
Lire : dans une lettre ouverte, le ras-le-bol du Hellfest à la ministre de la Culture

 

(Vis­ité 589 fois)