Jack White a fait jouer un vinyle dans l’espace

Cette année, le label Third Man Records souf­fle ses sept bou­gies et son patron Jack White a décidé de mar­quer le coup. C’est un nou­v­el exploit que l’ex-chanteur et gui­tariste des White Stripes a réal­isé ce week-end, en envoy­ant dans l’e­space une pla­tine vinyle et un disque. On sait désor­mais que jouer et écouter de la musique au-dessus de la stratosphère est possible.

La mis­sion était avant tout sci­en­tifique et devait col­lecter des don­nées à 30 kilo­mètres de la Terre en y envoy­ant un objet mobile et fonc­tion­nel. Le choix du titre joué, “A Glo­ri­ous Dawn” de Carl Sagan, n’est pas non plus anodin puisque il était lui-même astro­naute et pas­sion­né de musique, il était en charge des playlists qui accom­pa­g­naient les pas­sagers de la navette Voy­ager dans les années 1970. C’est donc à bord de l’I­carus Craft, mod­ule créé tout spé­ciale­ment par Kevin Car­ri­co de la NASA que la pla­tine dorée a fait le voy­age aller-retour sans aléas, mal­gré une vio­lente descente. Trois mil­lions de dis­ques pressés et un voy­age dans l’e­space, Third Man Records a touché les étoiles. 

(Vis­ité 129 fois)