James Blake s’invite à l’Opéra Garnier aux côtés de William Forsythe

William Forsythe est de retour à l’Opéra Gar­nier. Invité par Ben­jamin Millepied, ex-directeur de la danse, le choré­graphe améri­cain a choisi de présen­ter une oeu­vre en trois temps et pour la musique, aux côtés du com­pos­i­teur Thom Willems, on décou­vre James Blake 

Avec une trentaine de danseurs, un lan­gage du mou­ve­ment expéri­men­té et une musique en par­faite har­monie, le nou­veau spec­ta­cle de Forsythe est une oeu­vre artis­tique et expéri­men­tale. Les deux pre­miers actes sont à l’im­age des 60 bal­lets et per­for­mances mis en place par le choré­graphe et le com­pos­i­teur qui l’ac­com­pa­gne depuis ses débuts en 1984. Le duo artis­tique innove, tant dans la danse que la musique. “Approx­i­mate Sonata”, com­posé en 1996, fait l’ob­jet d’une nou­velle ver­sion et à sa suite, on décou­vre “Blake Works I”, écrit par James Blake lui-même. 

Si une bande-son élec­tron­ique et expéri­men­tale a tou­jours fait par­tie du tra­vail de William Forsythe, ce dernier pousse le pro­jet un peu plus loin. Cette troisième et dernière par­tie du spec­ta­cle dévoile une choré­gra­phie de groupe et en duo, une danse con­tem­po­raine que la musique de James Blake accom­pa­gne par­faite­ment. Présen­tée jusqu’au 16 juil­let à l’Opéra Gar­nier, cette par­tie du spec­ta­cle sera de retour à par­tir du 26 sep­tem­bre, pour ceux qui l’au­rait manqué. 

(Vis­ité 191 fois)