Japan Connection : le festival dédié aux musiques électroniques japonaises

Le pays du soleil lev­ant fait une halte à Paris. Après deux édi­tions au New Morn­ing et au Tra­ben­do en 2017 et 2018, l’organisation de Japan Con­nec­tion a décidé de mon­ter un fes­ti­val. Au pro­gramme : trois jours con­sacrés à la musique élec­tron­ique nip­pone. Car si le Japon a joué un rôle clé dans la fab­ri­ca­tion et la com­mer­cial­i­sa­tion de syn­thé­tiseurs de renom des mar­ques Korg, Roland ou Yama­ha, le pays regorge aus­si de tal­ents incon­tourn­ables qui ont con­tribué à façon­ner le genre. On pense par exem­ple à la pop épilep­tique de Yel­low Mag­ic Orches­tra, aux dis­ques d’ambient de Hiroshi Yoshimu­ra et à la vague J‐Pop des années 80 qui a con­nu un regain d’intérêt sur inter­net et chez les dis­quaires ces dernières années.

Il fal­lait donc un événe­ment unique pour célébr­er cette cul­ture. Le fes­ti­val s’ouvrira le jeu­di 9 mai à la Gaîté Lyrique avec un live trio de Kuniyu­ki Taka­hashi, habitué aux mélanges house, tech­no, jazz et down­tem­po,  Sauce81, adepte de sets réchauf­fés à la funk et Soichi Ter­a­da, con­nu pour ses pro­duc­tions dans les années 90. Un dernier nom qui sera fam­i­li­er aux ama­teurs de house, puisque l’influence de Ter­a­da s’est répan­due jusqu’en Occi­dent, avec entre autres des morceaux célèbres comme “Do It Again”, des com­po­si­tions pour le jeu vidéo Ape Escape de Nin­ten­do et un morceau retouché par Lar­ry Lev­an. Ce même jour, le Français Hugo LX jouera un DJ set com­posé exclu­sive­ment de titres japon­ais. Le lende­main sera con­sacré à deux lives : celui de Satoshi Tomi­ie et celui du duo de syn­th­pop Dip In The Pool, act­if dans les années 80 et 90. La dernière journée du same­di sera quant à elle chargée : d’un côté Toshio Mat­suu­ra et le sec­ond live trio de Kuniyu­ki, Joe Claus­sell et Fumio Itabashi et de l’autre, un clos­ing sur la péniche de Con­crete, dont la pro­gram­ma­tion demeure encore secrète. De quoi chang­er n’importe quel ama­teur de house en otaku.

Plus d’informations sur l’événe­ment Face­book du fes­ti­val.

(Vis­ité 342 fois)