Skip to main content
© Joe Magowan /DR/ Jody Domingue
18 mai 2022

Jazz, soul et r’n’b seront eux aussi réunis à la Magnifique Society

par Antoine Gailhanou

Du 24 au 26 juin, Reims va de nouveau être secouée par la Magnifique Society. Comme chaque année, le festival aligne une programmation aussi variée que solide. Malgré tout, cette édition se démarque par un accent particulier mis sur les musiques afro-américaines, entre jazz, soul, R’n’B et gospel.

Difficile de passer à côté. Cette cinquième édition de la Magnifique Society a de bien jolies têtes d’affiche. On y trouve bien sûr de belles choses côté rap français : Laylow, Josman, Benjamin Epps et surtout le retour de PNL. Côté pop, outre le trio féminin gagnant Luciani – Armanet – Fishbach, la présence de Myd, Aime Simone ou de Yuksek -ici à domicile- a de quoi réjouir. Mais la spécificité du festival se trouve peut-être plus dans ses choix en termes de musiques afro-américaines, plus ou moins directement liés au jazz.

À lire également
Laylow, Myd, Fishbach…La Magnifique Society dévoile toute sa programmation

Car Herbie Hancock est un nom qu’on n’attendait pas forcément dans un festival comme celui-là. Pourtant, la légende du jazz-funk sera bel et bien là du haut de ses 92 ans, aux côtés des acteurs de leur propre renouveau du jazz. Dans The Smile, par exemple, certes porté par deux membres de Radiohead, mais aussi Tom Skinner, des Sons Of Kemet. Même label, même soirée : Badbadnotgood et leur fusion jazz hip-hop seront également de la partie. Sans oublier l’anglaise Emma-Jean Thackray, aux accents pop et groove, ou la soul absolument impeccable des Black Pumas. De quoi presque se croire dans un festival de jazz.

Les autres soirées prolongent également ces hommages aux musiques afro-américaines. Que ce soit le gospel du House Gospel Choir, la R’n’B mélancolique de la Britannique Pip Millett, la pop-funk solaire de Remi Wolf, ou surtout la fusion nu-soul et hip-hop de l’Australien Genesis Owusu, toutes les familles sont représentées. La présence des Black Eyed Peas en représente au final le pendant plus pop-mainstream. Mais l’idée reste la même : ça va groover en Champagne.

Le reste de la programmation et toutes les informations sont à retrouver sur le site du festival.

Visited 18 times, 1 visit(s) today