🔊 John Summit s’essaie à la techno dans son dernier single “Revolution”

Pour con­clure cette année mar­quante pour sa car­rière, John Sum­mit dévoile son track “Rev­o­lu­tion” où il plonge dans un nou­veau reg­istre, s’éloignant de sa house habituelle : la techno.

Le natif de Chica­go a voulu ter­min­er 2022 en beautĂ© et en tech­no ! Un double-show de 6000 spec­ta­teurs au Brook­lyn Mirage de New York, le lance­ment de son pro­pre label Off The Grid, une tournĂ©e avec un pas­sage dans les grands fes­ti­vals amĂ©ri­cains (Coachel­la, Lol­la­palooza, Tomor­row­land…) et près de 5 mil­lions d’au­di­teurs men­su­els sur Spo­ti­fy : John Sum­mit a Ă©tĂ© bien occupĂ© cette annĂ©e. Après avoir dĂ©voilĂ© l’at­ten­du “Show Me” en novem­bre dernier, il rĂ©vèle son morceau “Rev­o­lu­tion” en cette fin dĂ©cem­bre, idĂ©al pour faire la fĂŞte jusqu’à l’an­nĂ©e prochaine, au moins. Une voix qui rĂ©pète qu’il “est temps pour une rĂ©vo­lu­tion”, une ligne de basse très rapi­de, une dynamique som­bre et puis­sante… La recette par­faite pour faire par­tie de ses bangers de fin de set.

Dans “Rev­o­lu­tion”, John Sum­mit s’aven­ture dans la tech­no en dĂ©viant de sa house made in Chica­go. Celui qui ne se sent pas Ă  sa place sur les main­stages de fes­ti­vals, voit, depuis seule­ment quelques annĂ©es, ses nom­bre d’é­coutes aug­menter et son tra­vail rĂ©com­pen­sĂ© : en 2021, il est Ă©lu artiste de l’an­nĂ©e par Danc­ing Astro­naut. John Sum­mit a aus­si Ă©tĂ© l’artiste le plus ven­du ‑tous gen­res confondus- sur Beat­port, cette mĂŞme annĂ©e.

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par John Sum­mit (@johnsummit)

Pro­duc­tif, le DJ ne prend pas de pause et mix­era le 31 à Sacre­men­to (Cal­i­fornie) pour la nou­velle année, avant d’en­chaîn­er plusieurs dates en Amérique du Sud. La future star de la tech house est main­tenant bien loin de l’ancien compt­able qu’il était. Cette année, il a “joué pour des fes­ti­vals à tra­vers le monde et fait tous les types de musiques, des vibes esti­vales sexy aux morceaux som­bres et sales” résume-t-il sur Insta­gram. En tout cas, expéri­ence con­clu­ante, il sem­ble prêt pour la tech­no. Et qui sait, il y fera peut-être sa “Rev­o­lu­tion”.

(Vis­itĂ© 206 fois)