Skip to main content
6 mars 2024

Justice : voilà ‘Incognito’, 3ème extrait du nouvel album

par Olivia Beaussier

On l’avait compris, dans Hyperdrama Justice veut nous étonner. Et on dirait bien que cette recherche de nouvelles sonorités, de variations stylistiques ne fait que s’accentuer avec ‘Incognito’, troisième single de l’album à sortir le 26 avril. Alors, que vaut ce nouveau track ? 

Le morceau s’ouvre sur quelques secondes d’un clavier acoustique, une petite batterie qui chatouille les oreilles, une montée en puissance éthérée, synthwave sur les bords. Petit clin d’œil – ou référence assumée – à « Could Heaven Ever Be Like This » d’Idris Muhammad. Et sans crier gare, à la 28ème seconde tout se coupe brutalement, pour une musique électronique entre gabber et italo-disco bien sombre aux basses grasses. Avec ce fameux hoover -un poil ralenti-, le thème est proche de ce qu’on avait déjà pu découvrir dans « Generator« . On plonge encore un peu plus dans l’antre de cette croix faite de chair et de néons, dans l’univers de Justice.

Tantôt rythme lent, tantôt uptempo, basses bien lourdes qui par moment deviennent inexistantes, un mélange électro et acoustique, Gaspard et Xavier misent sur les variations. À 1min46, nouvelle rupture pour laisser place à un Rhodes qui sonne bien funk pendant une dizaine de secondes. Puis l’électronique reprend, mais ne sera plus jamais maîtresse du track. Par moment, sans prévenir, le synthé revient pointer son nez. Une espèce de mise en forme musicale d’un combat sans merci entre les genres.

 

À lire aussi sur tsugi.fr : Justice sort deux nouveaux tracks, l’album se dévoile †

 

Et comme un soulagement, après trois minutes vingt-cinq, le grand final apparaît, reprenant le thème de l’introduction, soit une mélodie complètement organique. L’acoustique aurait-il gagné cette violente bataille ? Pas si sûr. Dans les dernière secondes, des voix humaines résonnent. Pourtant ces voix n’ont rien d’humain mais bien tout d’électronique.

« Comme beaucoup de chansons de cet album, ‘Incognito’ passe brusquement d’une musique complètement électronique à une musique complètement organique. […] Nous avons dû désapprendre tout ce que nous savions sur la structure d’une chanson et sur la musique en général lorsque nous avons commencé à travailler sur Hyperdrama, ce qui a été très rafraîchissant », raconte Justice.

Une chose est sûre, le duo français n’a pas fini de surprendre. Nous qui étions super excités à l’idée d’un nouveau track… Nous voilà laissés complètement sur notre faim, on en veut plus ! On le rappelle : l’album sort le 26 avril.

Visited 1 457 times, 10 visit(s) today