© Romain Guittet

Kiddy Smile dénonce dans le clip ultra dansant de “Spread It”

Kid­dy Smile signe son retour, qua­tre ans après son dernier album One Trick Pony, avec le tout aus­si dansant que provo­ca­teur et néces­saire clip de “Spread It”. 

Mal­gré quelques appari­tions sur de nom­breux pro­jets et sin­gles de Vital­ic à Angèle en pas­sant par Catz’ n Dogz, Kid­dy Smile s’est fait atten­dre. Le DJ-producteur français a annon­cé son retour avec le clip de “Spread It”. Un morceau électro-house cathar­tique accom­pa­g­né d’un vidéo-clip aus­si provo­cant que déroutant et dénon­ci­a­teur. La musique tran­scende et fait danser, au rythme de ses notes de syn­thé­tiseur super­posées sur des per­cus­sions galopantes. Un régal tail­lé pour le live.

 

À lire également
Movin’ On Now : le nouveau clip de Kiddy Smile sur les dessous de sa tournée

 

Kiddy Smile

© Romain Guittet

Le clip fait froid dans le dos. On y voit Kid­dy en cap­tiv­ité, se faire vio­len­ter par des indi­vidus tous vêtus de noir et arbo­rant des logos de la police. Un pre­mier mes­sage est lancé. S’a­joutent à cela les injures des policiers à l’en­con­tre de Kid­dy Smile, quant à lui presque dévê­tu et en posi­tion de faib­lesse : “Ramenez cette tar­louze”, “bande de suceurs de bites”… On devine au fil du clip que le mil­i­tant LGBTQ+ doit servir d’ex­em­ple aux autres indi­vidus de la com­mu­nauté. Kid­dy Smile est d’ailleurs mis sur le bûch­er à la fin du film : comme un clin d’œil his­torique aux chas­s­es aux sor­cières, jugées comme des dan­gers pour la société. À quelques jours du pre­mier tour de l’élec­tion prési­den­tielle, c’est sans trop de sur­prise que Kid­dy Smile livre ce clip prô­nant la diver­sité et l’amour… Tout en pointant du doigt toutes les formes de vio­lences, comme un rappel.

 

(Vis­ité 542 fois)