Kompromat sort un clip sublime avec l’actrice Adèle Haenel

Ce 5 févri­er, le plus alle­mand des duos élec­tron­iques français, Kom­pro­mat (Rebe­ka War­rior et Vital­ic), sort le clip du titre “De mon âme à ton âme” avec Adèle Haenel au chant et à l’écran, issu de l’al­bum Traum Und Exis­tenz sor­ti le 5 avril 2019. Sur une instru­men­ta­tion de Vital­ic, l’ac­trice française et la chanteuse de Sexy Sushi, Rebe­ka War­rior, se déclar­ent leur amour dans la langue de Goethe. Réal­isé par Claire Burg­er, ce clip est un hom­mage à l’esthé­tique psy­chédélique de l’En­fer d’Henri-Georges Clouzot (1964) : film inachevé met­tant en scène la sub­lime Romy Schnei­der, tra­ver­sée de lumières vertes, ros­es et bleues.

Par mail, la réal­isatrice du clip “De mon âme à ton âme”, Claire Burg­er, nous a expliqué sa volon­té artis­tique : “Je voulais m’ap­puy­er sur des effets spé­ci­aux réal­isés presqu’ex­clu­sive­ment à la prise de vue. À l’air du tout numérique, il est de plus en plus rare d’avoir recours à ce type de méth­ode. Les effets s’in­ven­tent sur le plateau même, lors du tour­nage, grâce à des dis­posi­tifs astu­cieux qui per­me­t­tent de sculpter la lumière et l’im­age comme une matière. C’est égale­ment ce qui fait la beauté des rush de l’En­fer, on est loin des VFX [effets visuels, ndr] et du tra­vail dig­i­tal de l’im­age.” Faire dia­loguer deux généra­tions, deux formes d’art, créer un pont entre le ciné­ma et la musique mais égale­ment entre Romy Schnei­der et Adèle Haenel était pri­mor­dial à ses yeux. 

Dans la con­ti­nu­ité ciné­matographique d’un autre clip du duo, celui de “Nie­mand” réal­isé par Bertrand Mandi­co (Les Garçons Sauvages, Ultra Pulpe), “De mon âme à ton âme” évoque les sen­ti­ments bruts de colère et d’amour que la réal­isatrice a ressen­ti face à l’esthé­tique du groupe : “Je suis très sen­si­ble à l’u­nivers de Kom­pro­mat et à la pro­fondeur de leurs textes. Il y a dans leur musique quelque chose de mélan­col­ique, sans pour autant être som­bre, qui me par­le. Je suis touchée aus­si par la voix de Rebe­ka, son inter­pré­ta­tion presqu’en­fan­tine et pour­tant pleine de rage…Con­traints de tourn­er en une seule journée, le ren­du limpi­de de ce clip a été per­mis par le pro­fes­sion­nal­isme d’Adèle Haenel et de Kompromat. 

Petit plus, Julien Dosse­na (directeur artis­tique de la mai­son de mode Paco Rabanne), grand admi­ra­teur de L’En­fer de Clouzot, a accep­té de leur don­ner accès au ves­ti­aire de la mai­son. La plu­part des pièces util­isées sont com­posées de riv­ets, de plaques de métal ou de pastilles en Rhodoïd les ren­dant aus­si pré­cieuses que des pièces de musée. “Sur le plateau, lors des essayages, les robes étaient manip­ulées par des experts envoyés par la mai­son. C’é­tait très émou­vant de voir ces mod­èles iconiques, portés dans les années 60 par des stars comme Françoise Hardy, repren­dre vie sur le corps d’Adèle”, explique Claire Burger. 

Kom­pro­mat sera présent à la sec­onde édi­tion du Win­tow­er Fes­ti­val aux côtés d’Isaac Delu­sion, Zim­mer, Texas Men­thol et bien d’autres artistes, le 22 févri­er au Trans­bor­deur de Villeurbanne.

Autres dates de Kom­pro­mat en France :

  • 06/03 : Le Garos­now, Luchon
  • 21/03 : Château Rouge, Annemasse
  • 04/04 : Mytho Fes­ti­val, Rennes
  • 24/04 : Le Rocher de Palmer, Cenon
  • 25/04 : l’Ata­bal, Biarritz
  • 15/05 : Les 3 Ele­phants, Laval
  • 26/06 : Le Mag­nifique Soci­ety, Reims
  • 02/07 : Fes­ti­val Beau­re­gard, Hérouville
(Vis­ité 13 188 fois)