Skip to main content
1 février 2017

La « Bérite Club Music » : le nouveau courant musical porté par Teki Latex

par Clémence Meunier

Inventer un genre musical, ou du moins donner un nom à un courant émergent empreint de grime : voilà l’idée derrière Bérite Club Music, une mixtape concoctée par Teki Latex. Une heure et vingt minutes pour toucher du doigt une nouvelle mouvance venue de Paris, de (feu) les studios d’Overdrive Infinity pour être tout à fait précise. Mais c’est encore Teki himself qui explique le mieux l’idée derrière ce manifeste sonore :

« Ces dernières années alors que j’animais mon show de Web TV hebdomadaire consacré aux DJs Overdrive Infinity, j’ai remarqué qu’un groupe de jeunes DJs et producteurs parisiens se formait autour de l’émission. Ces kids se connaissaient vaguement d’internet et se donnaient rendez-vous quasiment chaque semaine au studio ou Overdrive était tourné. Ils étaient tous fans de Grime, de Club Music américaine, de Ballroom, de Kuduro, on va dire de club music globale, tout comme moi. Ils représentaient une nouvelle génération de producteurs underground français, mais ils étaient en train de réaliser que si elle empruntait brillamment à différentes scènes de plusieurs pays, leur musique ne sonnait pas spécifiquement française. En me liant d’amitié avec eux et au gré des discussions, nous nous avons eu l’idée de réfléchir ce que pourrait donner une identité « club music » qui collerait à la réalité musicale de la France aujourd’hui, une identité qui serait différente, ne serait-ce que légèrement, des styles locaux des autres pays. Une identité qui existerait aux confluences de plusieurs styles de musique électronique qui ont touché le public français. Après un certain nombre de rencontres online et offline, pendant des sessions ayant lieu au même studio où se déroulait Overdrive Infinity, un embryon de nouveau style a commencé à éclore.

Un jour, sans prévenir une explosion a eu lieu à la suite d’une fuite de gaz dans l’immeuble voisin du studio, rendant celui ci inutilisable et plus tard forçant l’entreprise gérant le lieu, à savoir Dailymotion, d’interrompre définitivement tous les projets rattachés au studio, y compris Overdrive Infinity. Nous n’avions plus d’endroit où nous réunir régulièrement mais c’était trop tard pour empêcher de faire germer l’idée d’un nouveau son français, et cette idée allait devenir de plus en plus concrète au fil des soirées passées ensemble dans les clubs de Paris. Vers fin 2016 les premiers morceaux de Bérite Club Music (baptisée ainsi en hommage à la Rue de Bérite où se trouvait le défunt studio) firent leur apparition dans certains DJ sets, témoignant de la naissance d’un mouvement.

Sur cette mixtape j’ai rassemblé plusieurs de ces morceaux fondateurs de la Bérite Club Music en les mélangeant avec des morceaux influences qui furent évoqués durant nos réunions, histoire de faire ressortir une sorte de manifeste sous forme de collage sonore, mettant en valeur ce que la Bérite Club Music devrait, ou en tout cas pourrait être. C’est un point de départ pour qu’une nouvelle génération de producteurs approfondisse ce style afin de le rendre plus tangible.

Bérite Club Music (la mixtape) contient un mélange de morceaux originaux, de remixes et d’edits souvent inédits de l’écurie parisienne Paradoxe Club -massivement représentée par De Grandi, Sunareht et Le Dom, ainsi que des morceaux de Sylvere (Trax Couture, Sans Absence), Fréquences Fortes (un alias de Basile de Gang Fatale), Club Kelly (Crazylegs), Detente, Martel Ferdan et d’autres, tous faisant partie de cette nouvelle scène formée autour des studios de la rue de Bérite. Mais la tape donne un background à ces nouveaux morceaux avant-gardistes en contenant également des morceaux-influences et des classiques: la présence du parrain du Coupé-Décalé Molaré, des héros du Logobi Zaza Twins et du créateur de l’Afrotrap MHD entre autres souligne le fait que c’est la musique de l’immigration Africaine en France qui est la base évidente de l’identité rythmique de la Bérite Club Music. Ajoutez à cela des souvenirs de l’obsession éternelle de la French Touch pour les samples, cette fois-ci traitée à travers le prisme d’une génération élevée au Rap français et aux découpages du Grime, de la Jersey et de la B-more, et le son Bérite commence à prendre forme. Ce style s’inscrit tout naturellement dans la chronologie Club française au même titre que le Africanism de DJ Gregory ou les travaux de Thomas Bangalter sur Roulé des années auparavant, et en regardant moins loin dans le temps on peut même y voir une continuation des premiers travaux de French Fries et Bambounou dédiés à donner un point de vue français à la UK Funky à la fin des années 2000. Pour créer quelque chose de nouveau il semble important de d’abord comprendre et valoriser les connections entre les styles du passé et c’est ce que j’ai essayé de faire avec ce projet ».

Alors on prend une grosse heure, et on découvre :

Tracklist :

Molaré – Boucan
De Grandi – 94120 Groove
MHD x OK Lou – Champions League Defeat (Detente Blend)
Aero Manyelo – Yoh
DJ Gregory & Africanism – Block Party
Sylvere – Emergency Call
Maddslinky – Compuphonic (Le Dom edit)
DJ Gregory, Sidney Samson & Dama S – Dama S Salon (Dub)
Bambounou – Dogon
De Grandi – BYE
L-Vis1990 – Ballad 4D (Sylvere edit)
Sunareht – Hyul 10
De Grandi – Cloud
Detente – Generation Assassin (refix)
Franko – Coller la petite
DJ Shoe – Poing
Le Dom – ???
ZaZa TWiNS – CouPer DCaler-OCTOBER 2008
French Fries – Senta (Bambounou remix)
Things With Wings – Yoruba Lesson
Sunareht – Main Sequence
Fréquences Fortes – Toi je sais pas si j’te bérite
Superficie – Cerol
Images – Les Démons De Minuit (Le Dom refix)
Gradur – Oblah ft. MHD & Nyda (Retina Set edit)
Zini – Sirenzz
Feadz & Douster – DJ Quik’s Hair
Le Dom – Stamina
Modjo – Lady (Frequences Fortes raw chops and loops edit)
De Grandi – Sharp
Clubkelly – UDDS
DJJ – hard rum track
Martel Ferdan – Luz
De Grandi – Plans (le Dom edit)
The Phantom – Gothic (De Grandi edit)
De Grandi – Sapristi !
Maahlox Le Vibeur – Tuer pour Tuer
Sunareht & Sylvere – Vervain
Inkke – Pioneer
Thomas Bangalter – What To Do
Le Dom – Bayern (Le Dom & De Grandi refix)

Visited 54 times, 1 visit(s) today