La bouse du mois : Miike Snow

Extrait du numéro 90 de Tsu­gi (mars 2016)

Vu la vitesse du monde musi­cal, 2009, c’est déjà très loin. Mais à l’époque il nous était apparu fort sym­pa­thique ce pre­mier album de Miike Snow. On avait bien aimé le hit “Ani­mal”, de la belle pop à danser, au final pas très éloignée de celle de Metron­o­my, même si son refrain/rengaine avait une fâcheuse ten­dance à s’incruster durable­ment dans le cerveau. Cepen­dant, quelques tâch­es lour­dingues comme “A Horse Is Not A Home ou “Sil­via” nous inquié­taient un brin sur les futures ori­en­ta­tions de Miike Snow. Il faut dire que deux des mem­bres de ce trio sué­dois, Chris­t­ian Kar­rls­son et Pon­tus Winnberg, offi­ci­aient depuis de nom­breuses années sous pseu­do Blood­shy & Avant. Et il fal­lait décrypter les pochettes de… Jen­nifer Lopez, Brit­ney Spears, Madon­na ou Kylie Minogue pour se ren­dre compte que le duo était à l’origine de nom­breuses (et pas tou­jours bril­lantes) chan­sons de ce gratin féminin pop main­stream.

C’est d’ailleurs l’orientation prin­ci­pale de ce troisième album (on avoue sans peine que nous avions fait l’impasse sur Hap­py To You paru en 2012). Glob­ale­ment insignifi­ant, il évoque quand même par instants un croise­ment improb­a­ble entre Ed Sheer­an et Flume, comme sur le sin­gle “Heart Is Full Of You”. Dif­fi­cile aus­si de sup­port­er la cav­al­cade “Genghis Khan” et ses étranges roucoule­ments “rou-cou-cou-rou”. Sur le podi­um des tracks hor­rip­i­lant : “For You”, mal­gré la sobriété (pour une fois) remar­quable de Char­li XCX, et le mielleux “I Feel The Weight”. Ah, si seule­ment le trio pou­vait se débar­rass­er de son inutile propen­sion à dévers­er des tor­rents de sucre sur sa pop déjà écoeu­rante. Bon, vous nous avez com­pris, il me sem­ble, nul besoin de met­tre encore plus les points sur les iii. (Patrice Bar­dot)

III (Atlantic/Warner), sor­ti le 4 mars.

(Vis­ité 126 fois)