Skip to main content
©Jed DeMoss
27 mai 2021

📊 La formule : à quoi ressemblera le prochain album de DARKSIDE

par Jay Hemdé

De temps Ă  autre, Tsugi aime faire ses paris comme au PMU en spĂ©culant sur l’aspect d’un projet annoncĂ© : aujourd’hui, on imagine ce qu’on entendra sur le prochain album du duo Nicolas Jaar / Dave Harrington DARKSIDE, Spiral, prĂ©vu pour ce printemps chez Matador.

Sans aucun lien avec Pink Floyd, il s’agit bien d’évoquer ici le duo formĂ© par Nicolas Jaar et Dave Harrington, qui avaient sorti ensemble, en 2013, un album d’ambient plutĂŽt subtil, Psychic, avant de plonger leur groupe dans l’oubli, ou presque. À l’approche de leur retour, on a donc tentĂ© de dĂ©crypter l’ADN de ce satellite jaillissant par surprise de la face cachĂ©e des clubs, aujourd’hui Ă©teints. Darkside of the Boum.

45% de musique « branchée »

AprĂšs avoir sorti sous divers avatars une poignĂ©e de projets qui l’éloignent toujours plus de ses Ă©lans house, Nicolas Jaar devrait ramener sur Spiral une nĂ©buleuse Ă©lectrique dont il ne parvient pas Ă  se dĂ©faire, ce dont tĂ©moigne « Liberty Bell », premier extrait dĂ©voilĂ©, avec un peu d’autotune en prime. Qu’on ne s’y trompe pas, sous couvert d’une musique Ă©thĂ©rĂ©e que plusieurs nappes recouvrent, le projet semble pourtant moins souscrire aux derniĂšres rĂ©flexions expĂ©rimentales de Jaar qu’à ses premiĂšres amours bien plus formatĂ©es club : il suffit d’ailleurs de pitcher le single pour se rendre compte qu’il ne correspond en rĂ©alitĂ© qu’à une inspiration traditionnelle d’un Ricardo Villalobos ayant oubliĂ© de prendre ses cachets. Cette fois, ça manque un peu de jus.

 

À lire Ă©galement
La formule de Squid
La formule de Bicep

 

35% de didjeridoo

On connaĂźt tous une personne revenue de voyages Ă  travers le monde, aux cheveux aussi longs que ses rĂ©vĂ©lations Ă©sotĂ©riques : Dave Harrington appartient fort probablement Ă  cette espĂšce. Le multi-instrumentiste lĂąche ainsi sur les nappes atmosphĂ©riques quelques riffs psychĂ©, ou des coups de gongs monastiques, marinĂ©s dans une reverbe d’antan et une maĂźtrise hypnotisante de la guitare rythmique. Sa versatilitĂ© et ses influences rappellent alors Bill Frisell ; surf music, rock australien et bƓuf free jazz, les King Gizzard et Alice Coltrane ne sont pas loin. Mark Frost non plus. EspĂ©rons que ce nouveau projet empĂȘche Harrington de rejoindre le co-crĂ©ateur de Twin Peaks dans le club des partenaires injustement oubliĂ©s…

17% de fréquences parasites

Les intentions qui peuvent alors empĂȘcher Spiral de tomber dans les affres d’un disque mou et attendu, rĂ©sident dans la spontanĂ©itĂ© des compĂšres Ă  saboter leur production et celles de leurs homologues : qu’il s’agisse d’un album de Daft Punk, d’un film russe, d’un hommage Ă  John Lennon ou de leurs propres titres, Nicolas Jaar et Dave Harrington ne cessent de brouiller les ondes pour les faire grincer. S’ils respectent leurs habitudes, l’album devrait donc prendre un virage – au moins un – loin des facilitĂ©s vulgaires que laisse sous-entendre ce premier extrait quelque peu « radio », ou « tĂ©lĂ©phonĂ© ». La technologie c’est quand mĂȘme plus beau quand ça plante.

3% de snobisme

On l’oublie parfois, mais DARKSIDE c’est aussi deux tĂȘtes bien faites, tout droit sorties de la prestigieuse universitĂ© de Brown, lieu de leur premiĂšre rencontre. Avec des gueules de premier de la classe et des styles aussi casual qu’un mannequin Celio, le duo cultive inconsciemment une image de gendre idĂ©al (ou de connards de droite, au choix) lĂ©gĂšrement agaçante. Pire, depuis le succĂšs de son premier album en 2011, Jaar a fermĂ© les robinets de la com au profit d’une image fantomatique et mystĂ©rieuse, aussi sympathique qu’un Emmanuel Macron post-Ă©lection. Pas Ă©tonnant donc d’entendre sa musique (surtout les premiers travaux de Jaar) rĂ©sonner sur les enceintes des rooftops de bars d’afterwork pour jeunes cadres dynamiques – en mĂȘme temps, avec un premier EP sorti sur le label Clown and Sunset, rien de vraiment Ă©tonnant. Et en ces temps de pandĂ©mie, on est curieux de voir d’oĂč pourra bien se donner le prochain livestream. RĂ©ponse aprĂšs le couvre-feu.

❏

Visited 32 times, 1 visit(s) today