Crédit photo : Chris Phillips

La Fraicheur sort son premier album “Self Fulfilling Prophecy”, entre techno et militantisme

DJ depuis quinze ans et com­positrice depuis trois, La Fraicheur signe enfin son pre­mier album chez le label InFiné. Assez chanceuse pour se faire inviter dans les stu­dios d’Underground Resis­tance, tem­ple de la tech­no à Detroit, elle y a passé six semaines de rési­dence et y a enreg­istré une par­tie de Self Ful­fill­ing Prophe­cy.

Con­nue pour son mil­i­tan­tisme fémin­iste et queer, la pro­duc­trice a gref­fé un mes­sage poli­tique à son album. « Je veux utilis­er le moment de la danse pour infuser un peu de réveil poli­tique » explique Per­rine de son vrai prénom. Dans “The Move­ments”, elle utilise un dis­cours de la mil­i­tante améri­caine Angela Davis pour Democ­ra­cy Now. Le titre devient alors un appel à l’intersectionnalité et à la sol­i­dar­ité inter­na­tionale tout en rap­prochant racisme, homo­pho­bie et trans­pho­bie à com­bat­tre de manière com­mune.

Danser en ayant la con­science éveil­lée, c’est ça La Fraicheur.

Bonne nou­velle : La Fraicheur vient de rejoin­dre la famille des rési­dents de Tsu­gi Radio. Elle pren­dra les platines à l’antenne ce ven­dre­di 22 juin à 18h.

En écoute :

Si vous êtes plutôt Spo­ti­fy :

(Vis­ité 497 fois)