Skip to main content
Source : tweet du Wall Street Journal sur la fuite de Carlos Ghosn
6 janvier 2020

La fuite improbable de Carlos Ghosn dans un flight case

par Marthe Chalard-Malgorn

Le Wall Street Journal vient de révéler la fuite rocambolesque du magnat de l’automobile, Carlos Ghosn. Accusé de détournement de fonds et dissimulation de revenus, il devait se rendre à Osaka (Japon) pour être assigné à résidence dans l’attente de son procès. Mais non. L’ancien P-DG de Renault-Nissan s’est caché dans un flight case, caisson habituellement destiné aux transports d’instruments et autres matériels audio, afin de fuir vers son pays natal, le Liban, dans l’espoir d’éviter une sentence judiciaire. 

Avec l’aide de deux agents de sécurité américains, Michael Taylor (ancien béret vert) et George Antoine Zayek, il s’est enfermé à l’intérieur d’un flight case préalablement percé de petits trous pour lui permettre de respirer. Face à cette révélation, la ministre de la justice japonaise, Masako Mori, a déclaré que la fuite de Ghosn était « injustifiable« , tout en assurant que « le système judiciaire pénal [du Japon] dispose de procédures appropriées pour établir la vérité dans des affaires et il est administré correctement, tout en garantissant les droits humains fondamentaux. » Petite pensée émue pour ce musicien pillé qui ne sait plus, désormais, comment transporter son ampli Marshall.

Visited 75 times, 1 visit(s) today