Artwork

🔊 La pop aventureuse d’Aquaserge se frotte aux maĂ®tres de la musique contemporaine du XXe

Le groupe de rock pro­gres­sif Aquaserge sort ce ven­dre­di The Pos­si­bil­i­ty Of A New Work For Aquaserge. Un nou­v­el album qui s’in­spire de la musique con­tem­po­raine du XXe siè­cle et des qua­tre maĂ®tres de l’époque. 

Chronique issue du Tsu­gi 144 : Voy­age sur la planète ambi­ent, disponible en kiosque et Ă  la com­mande en ligne.

Respecter les grands maîtres, est-ce préserv­er leur œuvre, ou ten­ter de la pro­longer ? Faut-il con­serv­er la let­tre ou l’esprit ? Le débat est éter­nel. Mais pour leur cinquième album, les mem­bres d’Aquaserge ont tranché. On les con­nais­sait pour leur pop aven­tureuse, qui s’élargit aus­si bien au jazz qu’à la musique clas­sique. Elle se frotte ici à la musique con­tem­po­raine, celle qui a bous­culé les codes durant le XX siècle.

 

Ă€ lire Ă©galement
En Ă©coute : Aquaserge reprend LĂ©o FerrĂ© dans un clip en bord de mer

 

Le groupe abor­de le réper­toire de qua­tre maîtres : le Franco-américain Edgard Varèse, l’Italien Giac­in­to Scel­si, le Hon­grois Györ­gy Lig­oti et l’Américain Mor­ton Feld­man. Chaque fois, les Toulou­sains s’inspirent des principes phares de chaque com­pos­i­teur. On remar­que alors une cer­taine cohérence dans leur sélec­tion, cha­cun d’entre eux ayant notam­ment eu une pen­sée par­ti­c­ulière sur les tim­bres sonores, et les dynamiques, avec sou­vent un pen­chant pour le min­i­mal­isme. L’écoute est par­fois touf­fue, par­fois très pop (notam­ment avec deux chan­sons éton­nantes, pour­tant écrites par Varèse et Feld­man eux-mêmes). On pense bien sûr à Zap­pa, lui-même grand admi­ra­teur de Varèse, ou au disque Atom Heart Moth­er de Pink Floyd dans ce mariage con­tre nature de lib­erté pop et rigueur clas­sique. Mais Aquaserge a surtout abor­dé le pro­jet avec ses pro­pres out­ils, pour un résul­tat plein de fan­taisie, qui n’appartient qu’au groupe.

❏

Retrouvez plus de chroniques dans le Tsugi 144 : Voyage sur la planète ambient, disponible en kiosque et Ă  la commande en ligne

Cliquez pour commander

(Vis­itĂ© 303 fois)