©DR

🔊 Tsugi Podcast 643 : Beyonders, de la DnB au jazz

Beyon­ders, trio anglais fraĂ®che­ment arrivĂ© sur la scène Ă©lec­tron­ique, nous offre une heure de pod­cast entre jazz, IDM, et tech­no. Hors des sen­tiers battus. 

Beyon­ders est un nou­veau col­lec­tif qui compte bien se démar­quer avec une iden­tité forte : celle de ne pas vrai­ment en avoir. En effet, le trio s’est for­mé avec un objec­tif, explor­er le plus d’univers musi­caux pos­si­ble. Si le nom de Beyon­ders ne vous dit rien, les trois mem­bres du groupe ne sor­tent pas de nulle part. L’un des mem­bres, Jason Good­ings, était mem­bre du duo de drum’n’bass, Hid­den Agen­da. Le groupe avait même réus­si à sign­er sur le label de Goldie, Met­al­headz. James Had­field, quant à lui, était l’une des moitiés du groupe élec­tron­ique Lizards. Quant au dernier, Mal Sharp, il était ini­tiale­ment mem­bre du trio de drum’n’bass Crag­gz & Par­al­lel Forces (Valve Records, Prod­uct and Aspect). Après avoir uni leurs forces, les trois musi­ciens comptent annon­cer prochaine­ment la sor­tie d’un album. En atten­dant, dans un pod­cast spé­ciale­ment pré­paré pour Tsu­gi et qui veut s’af­franchir des règles de genre, le trio pro­pose un mélange de trois styles musi­caux dif­férents, entre IDM, tech­no influ­ence Détroit et jazz. À son image finalement.

 

Ă€ lire Ă©galement
Tsugi Podcast 642 : Captain Mustache, Détroit d’hier et d’aujourd’hui

 

Track­list du podcast

01 — Tor­toise — Penumbra
02 — Beyon­ders — Crisis
03 — Stat­ues — Lessons
04 — Jol­ly Mare — Epsilon
05 — Natal­ie Slade — Love light
06 — Spike — Fool­ing Around
07 — Bezi­er — Silhouette
08 — Alda — The Claw (John­son Remix)
09 — Reflec­tion — Trans­par­ent (The Beyon­ders Remix)
10 — Pon­ty Mython — We Expect A Soft Landing
11 — Jun­gle Fire — Cule­bro (Black Sci­ence Orches­tra Dub)
12 — Tur­bu­lence — One For Brotha Misho
13 — Ben Ellis — Into The Light (Dom­brance Remix)
14 — Broad­cast And The Focus Group Inves­ti­gate Witch Cu — Roy­al Chant
15 — Jol­ly Mare — Capriccio
16 — Man Pow­er — Monkey
16 — Sub­jec­tive — Das­sai Menace

Le mot de l’artiste

“Lorsque nous recevons une demande de mix, nous avons ten­dance à l’u­tilis­er pour racon­ter une his­toire. Ici, nous voulions démon­tr­er une cer­taine lib­erté par rap­port aux fron­tières et égale­ment présen­ter quelques morceaux de Beyon­ders, anciens et nou­veaux. Dans le passé, nous avons sam­plé des doc­u­men­taires sur la nature pour les utilis­er comme une nar­ra­tion et les dif­fuser via une troisième pla­tine, ce qui nous per­met égale­ment de pass­er d’un genre à l’autre et d’un BPM à l’autre, plutôt que d’en­reg­istr­er un ensem­ble linéaire.”

(Vis­itĂ© 274 fois)