©Eva Planas

👀 Richie Hawtin a fait la BO d’une Ɠuvre d’art qui interpelle sur l’urgence climatique

À par­tir du 23 octo­bre, les artistes John Ger­rard et Richie Hawtin prĂ©sen­tent au 3537, en plein cƓur du Marais, une Ɠuvre numĂ©rique qui inter­pelle sur les enjeux Ă©cologiques. 

Artwork

L’un est artiste visuel recon­nu, l’autre musi­cien accom­pli. John Ger­rard et Richie Hawtin ont asso­ciĂ© leurs tal­ents pour crĂ©er une Ɠuvre engagĂ©e sur la ques­tion du rĂ©chauf­fe­ment de la planĂšte et la prĂ©ser­va­tion de la biodiversitĂ©.

 

À lire Ă©galement
Richie Hawtin passe en mode maximal

 

Pour cette expo­si­tion, les deux artistes pro­posent infi.1.iridescent.stream, une reprĂ©sen­ta­tion numĂ©rique d’un python incan­des­cent qui Ă©volue au rythme des saisons, du cycle du soleil et Ă©videm­ment de la musique crĂ©Ă©e par Richie Hawtin. L’objectif Ă©tant d’interpeller sur les enjeux cli­ma­tiques mais Ă©gale­ment de la bio­di­ver­sitĂ©. Une Ɠuvre d’art engagĂ©e et qui raisonne avec l’actualitĂ©, aprĂšs l’ouverture lun­di 11 octo­bre de la COP 15 sur la biodiversitĂ©.

Cette Ɠuvre sera vis­i­ble Ă  par­tir du 23 octo­bre et jusqu’à mi-novembre au 3537, un nou­veau lieu qui invite artistes et citoyens Ă  entamer une rĂ©flex­ion sur l’urgence cli­ma­tique dans le cadre d’une sai­son spé­ciale inti­t­ulĂ©e « BrĂ»lures Â».

On con­nais­sait davan­tage l’iconique Richie Hawtin pour son Ɠuvre Ă©lec­tron­ique aboutie. En aoĂ»t dernier, le cana­di­en sor­tait un EP inti­t­ulĂ© Acid King, oĂč l’on pou­vait apercevoir toute la palette musi­cale du pro­duc­teur, avec des titres allant de la min­i­male qu’on lui con­nais­sait dĂ©jĂ  Ă  la hard tech­no. AprĂšs avoir com­posĂ© des musiques de dĂ©filĂ©s, notam­ment celle de Pra­da en jan­vi­er 2021, s’ĂȘtre intĂ©ressĂ© au ciné­ma avec l’énigmatique Plas­tik­man Rewind, il explore aujourd’hui la crĂ©a­tion artis­tique pour la bonne cause. De son cĂŽtĂ©, ce n’est pas la pre­miĂšre fois que John Ger­rard utilise son art pour sen­si­bilis­er le pub­lic Ă  ce sujet cap­i­tal. Il avait par­ticipĂ© le mois dernier Ă  l’exposition BIOCENOSIS21 avec une Ɠuvre inti­t­ulĂ©e Flag qui reprĂ©sen­tait un seg­ment de l’Amazone pol­luĂ© par une nappe de pĂ©trole.

(Vis­itĂ© 578 fois)