Skip to main content
26 septembre 2016

L’archive du jour : le premier enregistrement de « musique électronique » est en écoute

par rédaction Tsugi

En 1948, le premier système informatique avec logiciel intégré faisait son apparition. Appelé « Baby », il a permis de grandes avancées techniques et notamment les premiers enregistrements et créations sonores depuis un ordinateur. Le plus vieux de ces morceaux vient de refaire surface grâce à une restauration de qualité réalisée par le professeur Jack Copeland et le musicien Jason Long. 

Pendant deux minutes, on peut donc entendre une voix féminine et trois titres joués de manière simpliste, comme avec un seul doigt sur un piano : l’hymne britannique « God Save The King » (George VI est à l’époque roi, cette chère Babeth n’étant couronnée qu’en 1952), la comptine « Baa Baa Black Sheep » et le classique jazz « In The Mood » de Glenn Miller. Cet enregistrement unique a eu lieu dans le laboratoire d’Alan Turing, pionnier informatique qui a joué sur deux fronts en décryptant d’abord des codes nazis pendant la Seconde Guerre mondiale puis en inventant l’ordinateur moderne (et le transformant en instrument de musique par la même occasion). 

Grâce au témoignage du professeur Christopher Strachey, qui poursuivi le travail de Turing après sa mort en 1954, on sait que ce soir-là, en 1951, le programme qu’ils avaient conçu ensemble « cracha bruyamment l’hymne national, à la surprise générale« . Cet enregistrement est la preuve d’une innovation unique à une époque où tout était à faire, et marque la naissance d’une musique dite électronique par son lien avec les machines. 

Visited 1 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply