A voir : Burning Man 2016 filmé avec un drone

Philippe est français. Et cette année, il vivait son pre­mier Burn­ing Man. Il a tout prévu, du camping-car aux gros bidons d’eau, essen­tiels par cette chaleur et sous le Dust, cette pous­sière blanche qui s’en­v­ole con­stam­ment à Black Rock City. Mais il a égale­ment pris un drone : de quoi ramen­er dans ses bagages pous­siéreuses un film, d’abord aérien puis plus proche du sol, pour nous faire décou­vrir à nous Vir­gins (ceux qui ne sont jamais allés à Burn­ing Man) le quo­ti­di­en des Burn­ers. Mais atten­tion, on ne traine pas ici dans les allées de la ville en forme de fer à cheval, on a vu ce type de vidéos des dizaines de fois (et per­son­ne ne peut bat­tre Antoine de Max­imy à ce petit jeu). Non, ici, Philippe Meicler s’in­téresse plutôt à l’aspect artis­tique du fes­ti­val, et à toutes ces oeu­vres que l’on peut trou­ver sur la Playa — l’e­spèce de no man’s land au milieu du fer à cheval. Et c’est très très beau, sur une musique par Todd Ter­je notamment. 

Ghis­laine Meicler, la femme de Philippe, a pour sa part pris de nom­breuses et très belles pho­tos de leur expéri­ence à Burn­ing Man. Elles sont vis­i­bles ici

(Vis­ité 145 fois)