Laurent Garnier à la Hague, 1994 / © MARK MCNULTY

Laurent Garnier raconte ce moment où la musique a tout changé

Elle et ils sont musi­ciens, actri­ces, chanteurs, DJs, pro­duc­tri­ces, dessi­na­teurs de BD, pro­gram­ma­tri­ces de soirées, réal­isa­teurs… Un jour, un con­cert, un disque, un clip ou une expéri­ence ont changé leur vie, l’ont sauvée par­fois. Tous racon­tent ce moment charnière qui a fait bas­culer leur exis­tence dans le Tsu­gi 131, disponible en kiosque. Ici, Lau­rent Gar­nier.

En 1981, j’avais qua­torze, quinze ans. J’écoutais tard le soir une émis­sion sur Radio 7 qui s’appelait Des­ti­na­tion Planète 7, ani­mée par Smith & Wes­son. Ils pas­saient du funk et notam­ment des imports améri­cains. Moi j’enregistrais tout sur des cas­settes, puis avec un sec­ond mag­né­to, je fai­sais une copie où j’essayais au max­i­mum d’enlever les voix des ani­ma­teurs pour ne garder que les morceaux. Je fai­sais ça la nuit en util­isant la chaîne hi-fi de mon père, qui était de meilleure qual­ité que la mienne. Je crois qu’il ne l’a jamais su.

À cette époque, pour moi, il y a trois morceaux qui ont été com­plète­ment révo­lu­tion­naires. D’abord “Search­ing Rap” de Bon-Rock & The Rythem Rebel­lion (1981). C’est du ear­ly hip-hop. La pre­mière fois que j’ai enten­du ça, je me suis pris une claque pas pos­si­ble. Mais j’ai mis pas mal de temps à savoir ce que c’était. Jusqu’au jour où, je m’en sou­viens très bien, j’étais dans mon bain et j’entends ce titre pass­er à la radio. Je suis sor­ti de la baig­noire comme un dingue. J’avais tou­jours une cas­sette vierge dans mon radio cas­sette, j’ai pu enreg­istr­er le morceau puis je suis par­ti direct à Champs Dis­ques (dis­quaire légendaire des Champs- Élysées spé­cial­isé dans les imports améri­cains, ndr) en leur faisant écouter et en leur dis­ant : “Eh ben moi, je veux ça.” Ensuite, il y a eu un groupe du label Sal­soul, qui s’appelait Skyy et dont leur morceau “Skyy Zoo” (1980) m’a ren­du com­plète­ment fou. J’avais égale­ment acheté l’album chez Champs Dis­ques pour 130 francs ! Une for­tune pour moi, qui tra­vail­lais de temps en temps dans un salon de coif­fure pour gag­n­er un peu d’argent pour m’acheter des dis­ques. Enfin, il y a Shock, “Let Your Body Do The Talkin’” (1981). Ces trois dis­ques sont très impor­tants pour moi. Ils ont vrai­ment été le ciment qui m’a con­forté dans l’idée que la musique, et par­ti­c­ulière­ment celle pour danser, était la direc­tion que je devais impéra­tive­ment suiv­re.

 

 

Retrou­vez les his­toires de Nina Krav­iz, Chloé, Arnaud Rebo­ti­ni, Rone, Dave Haslam, AZF, Bob Sinclar, Vital­ic, Jean-Michel Jarre, Ago­ria, Jen­nifer Car­di­ni mais aus­si Thomas VBD, Léa Druck­er, Xavier Veil­han, Kim Chap­iron ou Riad Sat­touf dans le Tsu­gi 131, main­tenant disponible en kiosque.

Tsugi 131, disponible partout

(Vis­ité 2 250 fois)