Le DV1 de Lyon ferme définitivement ses portes en juin

Le club situé rue Roger Vio­li à Lyon vient de fêter ses quinze ans et pour­tant, il n’en aura pas seize. Une annonce offi­cielle postée sur les réseaux soci­aux est certes déplaisante, mais pleine d’espoir. 

A l’heure où de nom­breux lieux en perte de vitesse croient avoir trou­vé le filon en s’en­gouf­frant dans la mou­vance d’une musique dont ils ne com­pren­nent rien, il nous sem­ble que c’est le bon tim­ing pour pren­dre du recul.” Si les raisons prin­ci­pales de la fer­me­ture du DV1 sont les voisins et les nui­sances sonores, “le patron se fait vieux et il devient pour lui de plus en plus dif­fi­cile de réalis­er son pas de danse légendaire sur le cais­son de bass de la scène.” Cepen­dant, la flamme du lieu ne s’étein­dra pas avec sa fer­me­ture le 10 juin, puisqu’un nou­veau pro­jet est en route (DV1 out­door). En atten­dant d’en savoir plus, on savoure les derniers instants dans le mythique club lyon­nais avec des événe­ments encore de taille : Bleu Car­ré Records, Fab­rizio Lapi­ana, Birth Of Fre­quen­cy, Onno, Savas Pas­ca­lidis, Fre­und Der Fam­i­lie, Tadeo, Volte-Face, Paul Birken et Keepsakes. 

(Vis­ité 353 fois)