Capture d'écran de MTV Unplugged

Le FBI a révélé des documents sur la mort de Kurt Cobain tenus secrets pendant 18 ans

Le FBI a pen­dant longtemps gardé secret des doc­u­ments con­cer­nant de la mort de Kurt Cobain qui ali­men­taient les rumeurs. L’a­gence fédérale améri­caine les a déclas­si­fiés. Alors, sui­cide ou meurtre ?

Décidé­ment, Nir­vana ne sem­ble pas avoir fini de faire du bruit, même 27 ans après la mort de Kurt Cobain, le 5 avril 1994. Ain­si, on avait vu en avril le dépôt d’une plainte con­tre le groupe de grunge pour atteinte aux droits d’au­teur, ain­si que la mise en vente d’un NFT ou la vente aux enchères de six cheveux de Kurt Cobain pour 14 000 dol­lars en mai. Repéré par Rolling Stone, c’est main­tenant le FBI qui a dis­crète­ment pub­lié 10 pages de doc­u­ments sur la mort du chanteur qui relance les débats et théories. Ce dossier con­tient prin­ci­pale­ment deux let­tres anonymes envoyées à l’a­gence longtemps après la mort de Cobain.

 

À lire également
Le master de Nevermind par Nirvana est “perdu à tout jamais”

 

Déclas­si­fiées en avril, ces mis­sives demandaient aux agents fédéraux d’en­quêter sur la mort du chanteur de Nir­vana après son sui­cide. La pre­mière, écrite en sep­tem­bre 2003, dis­ait au FBI que “des mil­lions de fans à tra­vers la planète aimerait voir les inco­hérences autour de sa mort élu­cidées une bonne fois pour toute.” La deux­ième, rédigée en 2007, déclare que “les policiers en charge du dossier n’ont jamais voulu sérieuse­ment inves­tiguer l’af­faire comme meurtre, mais voulait en faire un sui­cide dès le départ.” Cette même let­tre cite de sup­posées preuves, telles que l’ab­sence d’empreintes sur le fusil utilisé.

Alors, rien de nouveau ?

Le plus intéres­sant réside surtout dans les frag­ments d’un fax envoyé en jan­vi­er 1997 aux bureaux du FBI par la com­pag­nie de pro­duc­tion Cos­grove / Meur­er, respon­s­able notam­ment de la série Unsolved Mys­teries. Les par­ties déclas­si­fiées de ce doc­u­ment con­ti­en­nent notam­ment un para­graphe résumant les théories sur le décès de Kurt Cobain, rédigé par Tom Grant. Détec­tive privé et ancien député du shérif du comté de Los Ange­les, il y fai­sait part des ses préoc­cu­pa­tions à pro­pos du “juge­ment hâtif” de la cause de décès comme sui­cide, et qu’il avait lui-même trou­vé “un cer­tain nom­bre d’in­co­hérences”, con­cer­nant notam­ment la sup­posée let­tre d’adieu lais­sée par le chanteur.

 

À lire également
29 ans de “Nevermind” : ce que vous ne savez pas sur le chef‑d’œuvre de Nirvana

 

Les répons­es du Fed­er­al Bureau of Inves­ti­ga­tion sont laconiques et iden­tiques à tous ces cour­ri­ers : « Nous prenons note de votre inquié­tude con­cer­nant le fait que Kurt Cobain ait pu être vic­time d’un homi­cide. Cepen­dant, la plu­part des enquêtes pour meurtre ou assas­si­nat relèvent de la juri­dic­tion de l’É­tat et des autorités locales. En s’ap­puyant sur les infor­ma­tions que vous avez fournies, nous ne sommes pas en mesure d’i­den­ti­fi­er une quel­conque vio­la­tion de la loi générale com­prise dans la juri­dic­tion d’en­quête du FBI. » 

Pour l’in­stant, la thèse offi­cielle restera donc celle du suicide.

(Vis­ité 22 145 fois)