Le festival Electrobotik Invasion dans le Gard annule son édition 2017

Alors que sa pro­gram­ma­tion était bouclée (et bien fournie), le fes­ti­val Elec­tro­botik Inva­sion est con­traint d’annuler son édi­tion 2017 suite au manque de coopéra­tion du maire de Bagnols-sur-Cèze, Jean Chris­t­ian Rey. C’est du moins ce que dénonce le directeur du fes­ti­val Gay­lord Da Sil­va dans un com­mu­niqué de presse : “Le Maire de Bag­nols qui a refusé de nous recevoir depuis novem­bre dernier a invo­qué des raisons infondées et nous a directe­ment men­acé d’employer tous les moyens admin­is­trat­ifs pour s’opposer à une déci­sion qui ne relève pas de son autorité, à savoir : l’organisation d’un événe­ment de type « grand rassem­ble­ment » sur un ter­rain privé.

La dix­ième édi­tion du fes­ti­val devait se tenir du 7 au 9 juil­let dans la ville de Bagnols-sur-Cèze qui accueil­lait depuis deux ans l’Elec­tro­botik. Aucune des deux options qui se présen­taient aux organ­isa­teurs, “entamer une bataille juridique ou, décider d’aller jusqu’au bout” n’é­taient sat­is­faisantes selon le directeur du fes­ti­val : “ces deux options présen­taient un réel dan­ger pour le fes­ti­val. Au mieux, nous auri­ons dû réduire la capac­ité et le con­tenu du fes­ti­val, au pire, nous pre­nions un risque non nég­lige­able d’être for­cés d’annuler et de finale­ment trahir la con­fi­ance de notre pub­lic.

L’oc­ca­sion aus­si de pass­er un coup de gueule face à des annu­la­tions qui se mul­ti­plient et aux­quelles doivent faire face les organ­isa­teurs : “Nous, défenseurs de la cul­ture et des musiques élec­tron­iques, savons plus que quiconque la dif­fi­culté de l’organisation en France. L’Electrobotik Inva­sion, comme de trop nom­breux autres évène­ments de musiques actuelles, subis­sent la stig­ma­ti­sa­tion des décideurs publics qui, sou­vent, entra­vent injuste­ment les entre­pre­neurs et autres asso­ci­a­tions.” s’in­surge Gay­lord Da Sil­va. Dif­fi­cile savoir si l’E­tat va se préoc­cu­per de ce prob­lème, mais l’ap­pel est en tout cas lancé : “L’Etat doit se saisir de la réal­ité des aspi­ra­tions de la jeunesse actuelle et doit cess­er de se cacher der­rière des for­mal­ités admin­is­tra­tives pour se décharg­er totale­ment sur les épaules de quelques maires auda­cieux.

Chaque per­son­ne ayant acheté une pré-vente pour le fes­ti­val sera inté­grale­ment rem­boursée. Les équipes organ­isatri­ces ont aus­si fait savoir que la dix­ième édi­tion d’Elec­tro­botik Inva­sion aurait bien lieu, en 2018.

(Vis­ité 1 339 fois)