Skip to main content
22 juin 2017

Le festival Loud & Proud voit ses affiches arrachées et vandalisées

par Théo Meunier

À deux jours de la Gay Pride, certains évènements viennent brutalement nous rappeler combien le combat contre les discriminations faites aux LGBTQI est toujours plus que nécessaire. Après une première édition en 2015, le festival Loud & Proud organise quatre jours de fête à la Gaité lyrique du 6 au 9 juillet « autour de la visibilité et de la fierté des minorités sexuelles et de leurs productions artistiques et intellectuelles ».

Oui mais il semble que certaines personnes ne partagent pas les valeurs de diversité et de respect de l’intégrité de chacun. Depuis plus d’une semaine, une campagne de publicité a été lancée dans le métro parisien afin de promouvoir le festival qui proposera différentes conférences ou projections et accueillera notamment Mykki Blanco, Kiddy Smile, Jennifer Cardini ou Rebeka Warrior. Sur ces affiches teintées de rose, de nombreuses personnes étaient représentées afin de mettre en avant la diversité prônée par le festival. Mais comme le relaie le site de Têtu, cette campagne est perturbée depuis le début par des actes de dégradation et de vandalisme. Aux stations métro Pyrénées, Belleville et Buttes-Chaumont les affiches ont été arrachées à différentes reprises et ont dû être recollées. Pire, à la station de métro Porte de Vincennes une affiche a été recouverte de l’inscription « PD » écrite avec des excréments, ou à Gare de l’Est on a pu voir écrit « dégénérés » ou une bulle faisant dire à un personnage « quand je serai grand je serai pédophile » .

Des actes homophobes auxquels les organisateurs de Loud & Proud n’avaient pas été confrontés lors de la première édition en 2015 et qui heureusement ne se produisent pas dans toutes les stations de métro. Dans un communiqué de presse le festival a tenu à « condamner les dégradations quotidienne qui sont faîtes contre cette campagne de visibilité et plus largement contre les violences faites aux personnes LGBTQI dans l’espace public ». Une condamnation à laquelle on ne peut que s’associer.

Pour rappel le festival aura lieu du 6 au 9 juillet, plus d’informations et réservations sur le site de la Gaîté lyrique.

 

Visited 17 times, 1 visit(s) today