Le festival queer Loud & Proud enfin de retour

Hier soir à la Gaîté Lyrique se déroulait la con­férence de presse du prochain fes­ti­val Loud & Proud. Un fes­ti­val né en 2015 dans les mêmes murs pour défendre les cul­tures queers, qui revient pour une sec­onde édi­tion après une année 2016 vierge, en espérant qu’il s’in­stalle par la suite de manière plus pérenne. Notez sur votre calepin, cette année les fes­tiv­ités auront lieu du 6 au 9 juil­let. Cette année encore, la musique ne sera pas seule à la fête, avec une pro­gram­ma­tion de con­férences et ate­liers encore pour l’in­stant en chantier, qui com­portera par exem­ple de la lec­ture de con­te par des dragqueens, des réflex­ions sur le genre et le fémin­isme, etc.

Côté musique, ouver­ture le jeu­di 6 pour une soirée de lives avec en tête d’af­fiche le plus punk et queer des rappeurs, Myk­ki Blan­co, qui a eu l’hon­neur de ces lignes un nom­bre incal­cu­la­ble de fois. Il sera accom­pa­g­né du groupe no-wave East­er, du duo tech-pop Smerz, de Moor Moth­er, mais aus­si de Rebe­ka War­rior, moitié de Sexy Sushi et Mansfield.TYA ! Le ven­dre­di sera un hom­mage à la cul­ture ball­room et au vogu­ing avec remise de prix et com­pag­nie. Si ça ne vous par­le pas, il est tou­jours temps de regarder le légendaire doc­u­men­taire Paris Is Burn­ing; Same­di, mélange de club et de live, avec en reine de la soirée la grande Jen­nifer Car­di­ni, mais aus­si la new-yorkaise Venus X, le pre­mier live du Parisien qui monte Kid­dy Smile, Hon­ey Sound Sys­tem, Big Dip­per, Yves Tumor, Tami T et Chi­no Amo­bi. Le dimanche, dans l’après-midi et en plein air, sur le parvis, se déroulera un grand goûter avec DJ-Set pour ambiance bon enfant. Une pro­gram­ma­tion rad­i­cale donc, exci­tante, avec cette belle ambi­tion de rassem­bler tous les mar­gin­aux sous l’é­ti­quette fédéra­trice du queer.

(Vis­ité 326 fois)