Crédit : Arthur Garnier

Tribute EP”, la nouvelle sortie de Laurent Garnier !

Sor­ti sur Kom­pakt — le label fondé par Jür­gen Paape, Wolf­gang Voigt et Michael May­er — ce Trib­ute EP vient enrichir la discogra­phie déjà immense de Lau­rent Gar­nier. Le récent décoré de la Légion d’hon­neur n’a donc pas encore décidé de rac­crocher, pour le plus grand plaisir de ses fans. Com­posée de trois titres, cette nou­velle sor­tie s’in­scrit totale­ment dans la direc­tion artis­tique du label de Cologne, avec une tech­no mélodieuse tail­lée pour le dance­floor. L’amour de la pro­gres­sion, si chère au pro­duc­teur français, se fait aus­si une place, surtout sur le morceau “From The Crypt To The Astrofloor” au nom évo­ca­teur.

Si vous êtes plutôt Spo­ti­fy :

Pour accom­pa­g­n­er cette sor­tie, Lau­rent Gar­nier a livré une petite anec­dote : “Un same­di de févri­er, je pas­sais une incroy­able nuit à jouer à l’O­val Space, à Lon­dres. Au milieu de mon set, j’ai joué “1–4 Doc­tor C’est Chou­ette”. Un fan est venu me voir pour me deman­der ce que j’é­tais en train de jouer. Quand je lui ai dit que c’é­tait un de mes nou­veaux morceaux, il répon­dit — à ma sur­prise — ‘Il y a tant de mélan­col­ie dans ce morceau, à quoi pensais-tu quand tu l’as pro­duite ?’ Sa ques­tion m’a heurté : il avait com­pris ce que j’avais ressen­ti en pro­duisant ce titre — n’est-ce pas ce dont il est finale­ment ques­tion en musique ? Mais devais-je réelle­ment lui racon­ter l’his­toire ? Ce n’é­tait ni le lieu ni l’heure pour ren­tr­er dans une con­ver­sa­tion de ce type, alors je l’ai juste regardé en souri­ant, et en le remer­ciant pour son ent­hou­si­asme. Il y a des moments dans nos vies où l’on devrait dédi­er un petit quelque chose aux gens ou aux lieux qui sont impor­tants à nos yeux. C’est ce dont il est ques­tion avec cet EP : juste pour dire je t’aime, tu me man­ques ou tout sim­ple­ment mer­ci.

Lau­rent Gar­nier, c’est décidé­ment un grand mon­sieur. Et il sera juste­ment en back to back avec Michael May­er pour nos 10 ans. Quelque chose nous dit que cet EP va réson­ner durant la soirée.

 

(Vis­ité 3 997 fois)