Le festival techno/ trance/bass/hardcore Dream Nation a dévoilé une partie de son line-up !

Pour sa qua­trième édi­tion qui aura lieu les 22, 23 et 24 sep­tem­bre, Dream Nation reprend la même for­mule que l’an­née dernière : mise en jambe au Petit Bain, l’évène­ment prin­ci­pal aux Docks de Paris en mode after de la Tech­no Parade qui aura lieu le 23 sep­tem­bre et l’after­par­ty à LaPlage du Glazart.

Il fau­dra patien­ter pour décou­vrir qui ani­mera le before et l’after par­ty. Par con­tre, Dream Nation a révélé une par­tie des artistes qui se répar­tiront l’at­ten­tion des fes­ti­va­liers sur les qua­tre scènes thé­ma­tiques. Côté tech­no, il n’y a pour le moment que deux noms à se met­tre sous la dent mais pas n’im­porte lesquels : Emmanuel Top, auteur du tube “Acid Phase”, et le vétéran Néer­landais Steve Rach­mad qui se pro­duira sous son pseu­do Ster­ac. Manu le Malin retourn­era lui à ses pre­mières amours sur la Hard Stage en com­pag­nie de Evil Activ­i­ties, Dark­tek, Art Of Fight­ers, Mais­souille et Miss K8. La star bri­tan­nique et légende de la drum & bass Andy C sera lui sur la Bass Stage, tout comme le duo Camo & Krooked, Eptic, Must Die! et Kill The Noise. Enfin, la trance sera représen­tée par Sym­phonix, Berg, GMS, Juno Reac­tor et le très appré­cié Ace Ven­tu­ra. Et tout ça pen­dant 14 heures non-stop de 20 heures à 6 heures.

Comme d’habi­tude, Dream Nation ce sera aus­si des instal­la­tions grandil­o­quentes, des show visuels, des manèges à sen­sa­tions… Sans oubli­er de laiss­er une place aux jeunes musi­ciens avec le Dream Con­test : sur cha­cune des qua­tre scènes, les qua­tre gag­nants du trem­plin pour­ront jouer devant 15 000 per­son­nes pen­dant une heure lors de la soirée prin­ci­pale du 23 sep­tem­bre. Il suf­fit d’en­reg­istr­er un DJ set ou un live d’une durée com­prise entre 30 et 60 min­utes avant le 8 sep­tem­bre et de le poster sur l’évène­ment Face­book du Dream Con­test pour espér­er être sélec­tion­né, dans un pre­mier temps par la com­mu­nauté puis par un jury. Toutes les infos ici.

(Vis­ité 882 fois)